“La jeunesse qui devrait être la solution du développement, en est devenue un problème”, Patrice Talon

L’une des tares à laquelle le chef d’Etat béninois s’est attaqué, lors de sa tournée nationale, est le système éducatif.

Pour le président de la République, le système éducatif béninois est un problème pour le développement du pays, car la seule compétence qu’il permet aux apprenants d’acquérir est le bavardage stérile.

A Lire aussi: Bénin – Parrainage: les clarifications d’Azannaï sur le supposé recours de l’opposition devant la Cour

“‘Notre système éducatif à tous les niveaux nous a formés au bavardage. C’est ce bavardage qui conduit chaque année de milliers de jeunes au chômage.

Patrice Talon

Pour soutenir son diagnostic, Patrice Talon estime qu’aujourd’hui, la grammaire ne propose aucune solution pratique, quant au changement climatique, devenu, par exemple, le problème du siècle.

Mais paradoxalement, constate le numéro 1 béninois, les facultés qui regorgent le plus d’étudiants, sont la FLASH, la faculté de droit et d’économie.

Nous devons reconnaître que les études de la FLASH devenue double aujourd’hui : FASHS et FLLAC ne servent à rien, si ce n’est de produire des jeunes qui légitimement attendent l’État, dans leur grand nombre

Patrice Talon

A l’en croire, même la FAST qui devrait se présenter comme une alternative, parce que formant les scientifiques, ne l’est malheureusement pas.

La conséquence, déduit le président de la république, ”la jeunesse qui devrait être la solution du développement est devenue un problème pour le développement“.

La porte de sortie de cette situation, indique Patrice Talon, c’est la fermeture des écoles de “bavardage”, afin de permettre aux jeunes de s’essayer dans des métiers pratiques.

10 commentaires
  1. Ambroise hountondji dit

    C’est j’aime ce monsieur,car il réfléchit positivement

  2. helo dit

    Je suis triste en lisant ces mots
    le president et les gens de sa generation ont tué la jeunesse et ses espoirs, après 5 ans de gouvernance il est vraimen tres curieux d’accuser les jeunes alors qu’on a eu l’occasion de proposer autre chose…
    vous voulez que les jeunes ne comptent pas sur l’etat ?
    Ou vont ils trouver le capital, en travaillant dans quel entreprise avec un chomage inégalé au Bénin…quel banque va leur preter de largent ? quel investisseur investira dans leur projet…
    on dirait que vous ne connaissez pas les jeunes ni leurs problemes et ca c’est grave
    vous devriez incarner l’espoir vous incarnez le désespoir, vous denigrez ces jeunes que le syteme auquel vous appartenez a brisé toutes les chances de se construire un avenir digne…
    les filles obligées de se prostituer de tromper leurs jeunes copains avec les hauts fonctionnaires de ce pays pour satisfaire leurs besoins.
    Les jeunes sont obligés de trainer dans les cyber cafés comme moi dans l’espoir de trouver une solution.
    Epargnez les jeunes SVP, vous n’avez aucune lecon a leur donner

  3. djimon dit

    combien de jeunes sont venus vers vos institutions avec des projets pour etre refoulés, méprisés, trompés ?
    combien d’appels d’offres leur ont été retiré ? le savez vous ?
    comment pouvez vous autant amalgamer en tant que chef c’est tellement méprisant

  4. Fabio dit

    Awo president cest parceque les beninois ont critiqué ton fils sur yatch avec des putes que tu traites les enfants des autres d’incapables?
    Ca cest réfléchi?

  5. Aicha dit

    lorsque des dizaines de milliards disparaissent des caisses des impots…on ne peut pas faire la morale aux jeunes car on n’est pas exemplaire. il faut faire preuve d’humilité et reconnaitre ses échecs simplement, ses insuffisances au lieu de jouer a l’illisuioniste. Les mêmes tours de passe passe pour faire diversion a un moment donné ne passent plus

  6. Sann dit

    il réfléchit positivement depuis son arrivée il a faire quoi pour la jeunesse

  7. Matthieu dit

    Tout ca parceque ton fils a été critiqué il faut denigrer les enfants des autres

  8. george dit

    c’est ça qu’est la verité.Nos facultés forment des branleurs cérébrales incapabe d’entreprendre et d’avoir une demarche de developpement et modernisation de notre pays.

  9. Zoé dit

    Mr george quand comme vous on écrit ”branleurs cérébrales” c’est à dire qu’on ne maitrise pas les accords on vous classe dans quelle catégorie?
    Désert de compétences?
    Laissez les jeunes respirer vous avez hypothéqué leur avenir.

  10. Andrew dit

    Il faut féliciter le niveau d’analyse sans précédent du chef de l’état qui dit à haute voix et sans détour ces observations sur la situation de la jeunesse beninoise
    Mais je crois qu’il est entouré de personnes qui ont eu à avoir des positions confortables durant des années et n’ont pas été capable de mener une telle campagne pour cela je me permets de dire qu’Il suffit pas de le dire
    Le président dispose assez de moyens pour orienter le système éducatif vers les besoins réels de la société
    Lorsqu’on essaie d’entreprendre et qu’on dispose pas d’écoute au niveau local et au niveau de l’administration centrale
    Il faut se demander à qui la faute
    Il est temps qu’il s’entoure de vrais professionnels et non des alliés politiques qui n’ont rien à proposer que leurs ambitions personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus