Inde: la police arrête une femme et son enfant pour avoir insulté le drapeau national

Drapeau indien @ Echo touristique

La police indienne a arrêté une femme de 30 ans, son fils de 10 ans et deux de ses amis pour avoir prétendument insulté le drapeau national dans la ville d’Umreth, dans le district d’Anand, dans le Gujarat, le mercredi 25 novembre.

La jeune femme et les trois garçons âgés de 10 à 14 ans avaient été arrêtés en vertu de la loi de 1971 sur la prévention des insultes contre le drapeau national. Un responsable de la police a déclaré que ces garçons voulaient hisser un drapeau avec des «symboles islamiques» pour célébrer l’Aïd. Cependant, au lieu d’un drapeau vert ordinaire, ils ont acheté un drapeau tricolore sur lequel ces symboles sont imprimés. «La police locale avait reçu des informations selon lesquelles des garçons avaient hissé un drapeau tricolore modifié sur une maison de la ville d’Umreth. Nous avons arrêté la femme, propriétaire de la maison, et détenu son fils et deux de ses amis pour avoir insulté le drapeau national. Elle aurait dû empêcher les garçons de hisser le tricolore de cette manière », a déclaré le commissaire adjoint de la police, BD Jadeja.

A lire aussi: Argentine: la dépouille de Diego Maradona arrivée au palais présidentiel (vidéo)

L’incident a été révélé mardi, après qu’un militant basé à Anand, Jignesh Prajapati, a publié une vidéo sur son compte Twitter dans laquelle on peut voir des garçons mineurs hissant le drapeau indien avec des symboles d’un croissant de lune et d’une étoile. «Pour célébrer l’Aïd, ces garçons voulaient hisser un drapeau portant des symboles islamiques après avoir vu d’autres résidents le faire sur leurs terrasses. Cependant, au lieu d’un drapeau vert ordinaire, ils ont acheté un drapeau tricolore sur lequel ces symboles étaient imprimés », a déclaré Zala, chef de la police d’Umreth.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus