Elections au Burkina Faso: vers une protestation populaire?

Les militants des partis politiques de l’opposition au Burkina Faso, ont indiqué qu’ils vont descendre dans les rues pour dénoncer des fraudes électorales si nécessaire.

La tension monte au Burkina Faso. Au lendemain des élections présidentielle et législative du dimanche 22 novembre 2020, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a entamé la publication des résultats. Les premiers résultats annoncés dans la journée du lundi 23 novembre 2020, ont suscité la réaction musclée de la classe politique de l’opposition.

A lire Aussi: Elections au Burkina Faso: la CENI suspend la publication des résultats

« La CENI a failli dans l’organisation administrative et pratique du scrutin», indique la déclaration commune des candidats de l’opposition signataires de l’accord politique lue par Tahirou Barry, qui évoque notamment : « la modification à la dernière minute de la cartographie des bureaux de votes, l’ouverture tardive et même la non-ouverture de plusieurs dizaines de bureaux, des électeurs détenteurs de la carte refoulés».

Pour les militants des candidats de l’opposition, le mieux à faire, est de rejeter les résultats du scrutin qui, selon eux, ne reflètent pas la vérité des urnes. Ils accusent la CENI, de vouloir truquer les résultats pour donner un nouveau mandat au président sortant, Roch Kaboré. « Même si nous allons descendre dans la rue nous allons le faire. Il y a eu fraude» ont-ils indiqué ajoutant que la CENI veut entériner un coup KO qui n’existe pas. Ce mardi, la CENI a suspendu la publication des résultats provisoires, sans pour autant, donner des précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus