Elections au Burkina Faso: “Nous ne disons pas que tout a été parfait”, Newton Ahmed Barry

Le Président de la CENI, Newton Ahmed Barry, a reconnu ce mardi que le processus électoral au Burkina Faso n’a pas été sans faille.

” Nous ne disons pas que tout a été parfait. Nul ne doit se prévaloir de ses propres turpitudes. Mais hélas, croyez-moi je suis le premier malheureux qu’un Burkinabè ne puisse pas accomplir de quelque façon que ce soit, au moment où il veut, le devoir civique. Mais nous avons donné la chance à tous les Burkinabè”, a déclaré sur RTB lundi, le président de la Commission électorale nationale indépendante, Newton Ahmed Barry.

A lire Aussi: Elections au Burkina Faso: la mouvance invite l’opposition au respect des résultats des urnes

“Il n’y a pas de commissaire de la majorité et de commissaire de l’opposition une fois qu’on est à la CENI”, a-t-il martelé.

Rappelant que la commission à un délai de sept (07) jour pour proclamer les résultats, Newton Ahmed Barry indique que certains commissaires ont posé la problématique du non accomplissement dans certains centres communaux de compilation des résultats (CCCR) de la compilation manuelle qui est un exercice nouveau pour beaucoup d’entre eux. “On a donc décidé, comme les CCCR qui siègent toujours. On a instruit pour qu’ils arrêtent tout ce qu’ils font et qu’ils arrêtent la compilation manuelle pour que demain mardi matin la proclamation des résultats puissent reprendre“, a-t-il déclaré pour justifier la suspension de la publication des résultats des élections.

A lire Aussi: Elections au Burkina Faso: vers une protestation populaire?

L’opposition conteste les résultats

Lundi soir, les candidats de l’opposition ont contesté les premiers résultats publiés par la CENI, ajoutant que le processus électoral est émaillé de fautes. Les militants de l’opposition menacent de descendre dans les rues pour dénoncer un hold-up électoral.

Pour eux, la CENI est en passe de truquer le vote pour accorder la victoire au président sortant, Roch Kaboré. Du côté de la mouvance présidentielle, c’est un appel au respect des résultats des urnes qui a été lancé à l’opposition. “Bien que des dysfonctionnements ont été constatés sur le territoire, cela ne saurait entacher la crédibilité des résultats”, a déclaré l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus