gaetane
@Abidjan.net

Côte d’Ivoire: le RHDP réagit vigoureusement au rapport d’Amnesty international

Alors qu’Amnesty international appelle le gouvernement ivoirien, dans un rapport, à enquêter sur les violences issues de la crise électorale dans le pays, le parti au pouvoir a réagi vigoureusement en dénonçant un rapport orienté.

« Le RHDP a décidé de réagir, parce qu’il ne peut pas accepter que ses militants et les éléments des forces de l’ordre qui ont subi de plein fouet ces violences de l’opposition, soient indexés par ce rapport manifestement orienté et biaisé comme étant les bourreaux », a déclaré Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du RHDP. Il indique que l’organisation de défense des droits de l’homme n’a pas dit toute la vérité et accuse clairement l’opposition de tout ce qui s’est et se passe pendant cette crise que traverse la Côte d’Ivoire.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: Amnesty International exige la libération d’Affi N’Guessan

« Amnesty International a encore essayé de cacher le soleil avec la main, en se livrant à une véritable gymnastique, pour tenter de relativiser considérablement la responsabilité de l’opposition dans ces violences et réorienter les projecteurs vers le pouvoir », a indiqué Adjoumani. Il est clair que ce dernier ne reproche donc rien à son « camp » qui, selon lui, est la victime dans cette affaire. « Amnesty International a tenté de faire passer les bourreaux pour les victimes et les victimes pour les coupables dans la perpétration de ces violences », a-t-il ajouté.

Cette réaction est tout à fait normale ; mais comment connaitre la réalité des faits si aucune enquête n’a été diligentée ? Pourquoi, si les autorités ont la certitude des auteurs des violences, n’ont-elles pas réagi pour tenter de trouver les coupables et les punir ? Si le gouvernement accuse Amnesty de faire du deux poids deux mesures, il est évident que lui-même n’est pas blanc comme neige dans cette affaire, car aucun conflit n’arrive tout seul, il y a toujours au moins deux parties. Cependant, les gagnants ont souvent tendance à se prendre pour les victimes sachant exactement ce qui s’est passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.