Bénin Web TV » Bénin » Bénin - Société » Bénin: une veuve de 63 ans meurt par overdose à Lokossa

Bénin: une veuve de 63 ans meurt par overdose à Lokossa

Un jeune homme de 21 ans est déposé en prison, après le décès par overdose d’une veuve de 63 ans.

Une veuve de 63 ans est morte à Lokossa en s’injectant des produits dopants. Selon l’information rapportée par “L’investigateur”, depuis le décès de son mari, la sexagénaire a commencé la fréquentation des jeunes de 20 ans pour satisfaire ses pulsions sexuelles.

A Lire aussi: Bénin – Bilan à mi-parcours du Médiateur de la République: 116 dossiers traités sur 234

Pour augmenter son excitabilité, la veuve de 63 ans utilise des produits dopants sans tenir compte de son âge avancé. C’est suite à l’injection de l’un de ses produits, alors qu’elle était en galante compagnie avec un jeune de 21 ans, qu’elle a senti un malaise.

Sous le coup de ce malaise, elle demandé au jeune homme de se retirer afin qu’elle puisse faire appel à ses enfants pour s’occuper d’elle. Transportée quelques heures plus tard à l’hôpital, elle passa de vie à trépas.

Mais en l’examinant, le médecin avait constaté que la sexagénaire avait dans le vagin une bonne dose de spermes. Informés de cette nouvelle, les enfants de la victime ont saisi la police pour savoir ce qui était arrivé.

Les investigations ont conduit au jeune de 21 ans qui n’a pas nié les moments de plaisir qu’il s’offrait avec la veuve. En effet, au lendemain du drame, le jeune de 21 ans a composé le numéro de sa partenaire sexuelle pour s’enquérir de ses nouvelles et s’avoir s’il devait la rejoindre.

Au bout du fil, il a eu la fille de la veuve qui l’a invité à venir. Ne se doutant de rien, il se pointa quelques heures plus tard et se retrouve dans la main de la police.

A l’audition, le garçon a reconnu qu’il satisfaisait souvent les besoins sexuels de la victime contre de l’argent. Selon son témoignage, c’est la dame elle-même qui lui avait remis de l’argent pour acheter un fortifiant afin d’exacerber ses sensations.

Mais au cours de l’acte, elle a senti des malaises et lui a demandé de se retirer. La suite, le jeune garçon n’en savait plus rien. C’est d’ailleurs pour savoir si elle allait mieux qu’il a appelé, a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.