Bénin: signature d’un protocole d’accord entre le parlement et les anciens parlementaires

L’Association nationale des anciens parlementaires du Bénin (Asnap-Bénin) a signé, ce samedi 28 Novembre 2020, un protocole d’accord avec le parlement béninois.

La signature de ce protocole d’accord a eu lieu au palais des gouverneurs à Porto-Novo lors de la session unique 2020 du comité directeur de cette association d’anciens parlementaires.

A Lire aussi: ;Le Bénin n’est plus le même. Le pays a amorcé son envol”, Patrice Talon

Conduite par Timothée Adanlin, président de l’Association nationale des anciens parlementaires du Bénin (Asnap-Bénin), cette session unique a tourné autour de plusieurs points.

Il s’agit de la communication sur le protocole d’accord entre le Parlement et l’Association nationale des anciens parlementaires du Bénin (Asnap-Bénin); la présentation et l’adoption des rapports d’activités et financiers des directions départementales et ensuite du bureau exécutif de l’Asnap-Bénin.

L’activité-phare de la session unique 2020 du comité directeur de l’Asnap-Bénin est la relecture du règlement financier de ladite association. Parlant de ce dernier point, il est la conséquence de la nouvelle vision imprimée par le président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou VLAVONOU, en tant que président d’honneur de l’Asnap-Bénin à la gestion de cette structure.
La Covid 19 et une petite crise en notre sein ont paralysé notre association. La crise est terminée, on s’est compris et aujourd’hui, on peut parler de renouveau...”, a fait savoir Madame Béatrice Lakoussan, la secrétaire générale adjointe de l’Asnap-Bénin.

Par ailleurs, dans son interview à la presse, la secrétaire générale adjointe de l’Asnap-Bénin a tenu à remercier Louis Gbèhounou VLAVONOU pour sa nouvelle vision à la tête de l’institution parlementaire.

La signature du protocole d’accord entre le Parlement et l’Asnap-Bénin est quelque chose de très important pour nous, parce que les présidents antérieurs de l’association avaient souhaité qu’il y ait cette convention, a-t-elle fait savoir.

Heureusement que Louis VLAVONOU a fait des réformes et a souhaité que les textes de base qui régissent notre relation soient clairs. Donc il nous a secoués et on a tout fait avec ses cadres techniques pour que cette convention soit signée, indique la SGA de l’Asnap-Bénin.

C’est un nouveau départ pour nos relations avec l’Assemblée nationale qui est notre partenaire privilégié, poursuit-elle. Car nous avons fait du président de l’Assemblée nationale, le président d’honneur de l’Asnap-bénin.

Nous sommes des parlementaires, nous sommes anciens d’accord, mais nous travaillons pour que ceux qui sont actuellement là, continuent à trouver un cadre une fois qu’ils vont partir parce que tout le monde passera par là, a indiqué Béatrice Lakoussan,

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus