gaetane
Malick Gomina, maire de la ville de Djougou

Bénin: les doléances du maire Malick Gomina à Talon

Patrice Talon s’est rendu ce Mercredi 17 Novembre dans la Commune de Djougou où il est chaleureusement accueilli. Profitant de la présence du chef de l’Etat, le maire Malick Gomina a dressé un chapelet de doléances.

Dans le discours d’accueil qu’il a lu au nom des populations de la cité des kpétoni, Malick Gomina, tout en remerciant le chef de l’Etat pour ses réformes, a présenté à la haute autorité, les attentes de la Commune qu’il administre.

A Lire aussi: Bénin: après 11 Communes parcourues en 6 jours, Patrice Talon attendu à Cotonou

Dans son discours, le Maire a reconnu les réalisations du Programme d’actions du gouvernement qui ont déjà impacté positivement la Commune de Djougou.

Il invite donc le chef de l’Etat à maintenir le cap et la dynamique et à surtout prendre en compte la Commune de Djougou qui est la troisième du pays, en termes de population.

Se faisant porte-parole du valeureux peuple de la cité des kpétoni, Malick Gomina a présenté au chef de l’Etat ce qui constitue la priorité de la Commune.

Les attentes de Djougou pour les prochaines années…

“Si hier c’était à dos de cheval que toute la sous-région rejoignait Djougou, aujourd’hui le même potentiel existe mais les infrastructures manquent à l’appel.“, a laissé entendre le maire dans son discours pour signifier au président de la République combien la Commune de Djougou a besoin des infrastructures routières.

Le maire a également évoqué la question de manque d’enseignants dans les établissements publics pour le bonheur des enfants de la cité de kpétoni.

A Lire aussi: Bénin: mis sous convocation, Patrice Houssou-Guèdè devant le juge ce mercredi

si votre Gouvernement via le recrutement de personnel enseignant qualifié et la constitution de la base de données des aspirants au métier d’enseignant a fait un effort louable pour le fonctionnement des établissements ; cet effort est annihilé par la réaffectation pour d’autres départements de certains enseignants nouvellement mis à disposition après un bref séjour de quelques semaines dans la Donga. Nous suggérons de geler les redéploiements des nouvelles recrues à leurs premiers postes pour une période minimale de cinq ans.“, a affirmé l’édile de Djougou.

Entre autres attentes, la Commune de Djougou souhaite l’extension du réseau de distribution de l’eau courante dans tous les quartiers de la ville et l’extension du réseau électrique.

La Commune de Djougou attend aussi du président de la République, des appuis pour les travaux de construction de la Préfecture et de la cité administrative de la ville ainsi que la mise en œuvre de l’asphaltage comme c’est le cas dans certaines villes.

Monsieur le Président de la République …si nous devons saluer la transformation de l’hôpital ‘‘Ordre de Malte’’ en ‘‘hôpital de la Mère et de l’Enfant’ avec l’un des meilleurs services de néonatologie du pays ; en médecine générale, le plateau technique de la Donga fait peur.“, indique le maire pour attirer l’attention du chef de l’Etat sur la nécessité de penser au plateau technique, notamment du centre hospitalier départemental, dont les travaux lancés en 2003 sont abandonnés depuis 2014.

L’installation d’une usine de coton, une minoterie, une usine de transformation d’acajou et de karité, l’installation d’un abattoir, le développement du transport urbain, la construction de parking et de gares routières, la prise en compte de Djougou dans la nouvelle formule de microcrédit, le lancement des travaux d’aménagement de la route Banikoara-Djougou et la bretelle Ouàké-N’Dali sont les doléances portées au chef de l’Etat par les populations de Djougou à travers leur première autorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.