gaetane

Bénin: institution des examens nationaux de Licence et Master pour les EPES

Au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 18 novembre 2020, le gouvernement a pris un décret pour instituer l’organisation des examens nationaux pour l’obtention du diplôme de Licence et de Master dans les établissements privés d’enseignement supérieur (EPES) non homologués.

Les examens nationaux pour l’obtention du diplôme de Licence et de Master dans les EPES sont désormais institués au Bénin. En effet, après la période transitoire qui a expiré à la fin de l’année universitaire 2018-2019, il a été constaté “qu’aucun des établissements concernés n’a bouclé le processus pour l’obtention de l’homologation pouvant lui permettre de délivrer par lui-même ses diplômes”.

A lire aussi : Bénin – Année 2019-2020: les examens nationaux de Licence et Master auront bien lieu

Après analyse de tous les facteurs qui n’ont pas permis la mise en œuvre des dispositions réglementaires prescrites, le Conseil a adopté le présent décret aux fins d’instituer l’organisation pérenne des examens nationaux pour l’obtention des diplômes de Licence et Master dans les filières de formation non homologuées des EPES.

L’institution de ces examens permet à l’Etat “de garantir aux apprenants la possibilité de valider leurs années d’études et d’avoir des diplômes reconnus”. “En outre, les réformes qui seront engagées dans le secteur, permettront d’instaurer un nouveau modèle d’organisation devant favoriser la constitution de grandes entités d’EPES plus viables, à travers des accords d’établissement, des communautés universitaires ou des pools d’enseignement”, précise le Conseil.

La promotion 2019-2020 toujours en attente…

Les étudiants des EPES devant participer à l’édition 2020 des examens nationaux de Licence et de Master sont toujours en attente. Le lourd silence du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique avait suscité des craintes dans le rang des étudiants. Par la suite, la Ministre Éléonore Ladékan Yayi a sorti un communiqué pour rassurer les étudiants de la tenue effective desdits examens.

A lire aussi : Bénin: 72,21% de taux de réussite pour la session 2019 des examens nationaux de licence

Avec l’adoption de ce décret, les choses devraient désormais aller un peu plus vite. Dans les prochaines semaines, le Ministère pourrait donc fixer les dates de la composition.

La période transitoire en chiffres

Selon la Ministre, les Établissements privés d’enseignement supérieur (EPES) sont passés de 48 en 2017 à 83 en 2019, une augmentation de 73%; et le nombre de candidats est passé de 2423 en 2017 à 6743 en 2019 pour la Licence. En ce qui concerne le Master, le nombre d’EPES n’a pas changé. Par contre, le nombre de candidats, inscrits aux différentes éditions de l’examen, est passé de 847 à 775, une baisse de 8,5%.

A lire aussi : Bénin: évaluation de la phase expérimentale des examens nationaux de Licence et Master

Au cours des trois années d’expérimentation, les autorités ont constaté qu’aucun des Établissements privés d’enseignement supérieur (EPES) n’a accédé au régime d’homologation. Ce constat avait été au cœur de l’atelier d’évaluation tenu en juin 2020. Les participants à l’atelier avaient été invités à trouver des approches de solution pour corriger ce fait.

Pour rappel, la phase transitoire avait débuté suite à l’adoption du décret n°2017-194 du 29 mars 2017, portant organisation des examens nationaux pour l’obtention du diplôme de Licence et de Master dans les établissements privés d’enseignement supérieur non homologués.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.