gaetane

Bénin: après 10 ans d’exil, Mgr Marcel Agboton enfin en famille

La famille de l’ex-archevêque de Cotonou, Mgr Marcel Honorât Agboton, est dans l’allégresse. Leur plaidoirie a porté son fruit et leur enfant, de retour au bercail.

L’ancien archeveque de Cotonou, Mgr Marcel Agboton, a foulé ce vendredi 20 Novembre 2020, la terre de ses aïeux, après l’avoir quittée, 10 ans plutôt.

A Lire aussi: Santé: dans quelques années, 30% des Béninois mourront d’hépatites, selon Kogblévi Aziadomè

Pour les membres du comité de soutien du retour du prélat, l’église, notre mère, vient encore de manifester, à travers le retour de Mgr Marcel Agboton, qu’elle est miséricorde et charité.

l’Eglise, notre mère dans la foi, nous a toujours enseigné la miséricorde et la charité. Nous en avons encore une fois aujourd’hui l’illustration et notre espérance n’en est que plus grande“, a affirmé les membres du comité de soutien.

Tout en manifestant sa reconnaissance à l’église, le comité de soutien au retour de Mgr Marcel Agboton a remercié toutes les personnes qui se sont mobilisées pour porter la voix de la famille du prélat.

Exilé en France depuis 2010 pour des supposés impairs qu’il aurait commis dans son ministère, l’ex-archevêque de Cotonou à traversé, loin de sa terre natale, des moments de pénitences. Son retour au pays serait le fruit d’une longue démarche entreprise par ses amis et des proches de sa famille, qui ont mis sur pied un comité de plaidoirie pour exiger son retour.

Ancien évêque de Porto-Novo, Monseigneur Marcel Honorat Agboton a été intronisé à la tête de l’Archidiocèse de Cotonou en 2005. Ce rôle lui avait été confié en plus de sa charge pastorale d’administrateur du diocèse de Dassa-Zoumé. En dépit de son état de santé au moment de sa démission, Monseigneur Marcel Honorat Agboton était censé continuer, tout de même, à jouer un grand rôle dans la conduite des affaires du clergé béninois. La raison: Vatican l’a élevé au rang d’Archevêque émérite de Cotonou.

2 commentaires
  1. EFELDÉ dit

    Pourquoi le prélat s’est il retrouvé dans pareille obscure situation ?
    Le beninois moyen veut savoir.
    On dirait des actions et méthodes de mafieux.

  2. Aline B dit

    Ce n’est pas nécessaire. L’essentiel est son retour. Ne cherchons pas à retourner le couteau dans la plaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.