@ Lapresse.ca

Vatican: l’Eglise catholique renouvelle son pacte avec la Chine

Le gouvernement chinois a renouvelé ce jeudi l’accord historique avec le Vatican sur la nomination des évêques, malgré les avertissements du gouvernement américain, qui dénonce la répression subie par les catholiques en Chine.

“La Chine et le Vatican ont décidé, après des consultations amicales, de prolonger pour deux ans l’accord temporaire sur la nomination des évêques”, a déclaré ce jeudi à la presse, le porte-parole du ministère des affaires étrangères Zhao Lijan. L’accord donne au pape le dernier mot sur la nomination des évêques chinois, et le gouvernement chinois leur permet à tous, y compris ceux d’une église soutenue par l’État, de reconnaître l’autorité du pape.

A lire aussi : EndSARS: de jeunes femmes manifestent «seins nus» au Nigeria (photo)

Pékin et le Vatican ont signé un accord provisoire et renouvelable en septembre 2018 qui visait à mettre fin à près de 70 ans de tensions sur la délicate question de la nomination des évêques. La Chine avait refusé d’accepter que la nomination provienne du Vatican, car elle ne reconnaît pas le pape à la tête de l’Église catholique, tandis que le Saint-Siège a refusé de reconnaître les évêques imposés par le gouvernement communiste.

A lire aussi : Mali: le coronavirus fait son entrée dans le nouveau gouvernement

Dans une note officielle, le Vatican a confirmé l’accord historique entre les deux Etats. «Après l’expiration de l’accord intérimaire entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine sur la nomination des évêques (…) les deux parties ont convenu de prolonger de deux ans la phase de mise en œuvre expérimentale de l’accord», indique le communiqué. Une déclaration qui sonne comme une réponse aux critiques des Etats-Unis, qui avaient demandé au Saint Siège de ne pas renouveler l’accord bilatéral. “L’accord entre la Chine et le Vatican n’a pas protégé les catholiques contre les agissements du Parti” communiste chinois, a dénoncé le mois dernier le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.