gaetane

Retour des exilés au Bénin : Patrice Talon sous pression

Des compatriotes béninois sont en exil depuis plusieurs mois pour diverses raisons. Des interventions fusent de partout pour demander la clémence du chef de l’Etat, Patrice Talon aux fins d’autoriser le retour au bercail des exilés.

Comme en 2015  où Boni Yayi, alors Président de la République a autorisé grâce à l’implication de certains dirigeants des pays frères et de l’occident, le retour de Patrice Talon recherché par la justice béninoise dans les affaires d’empoisonnement et de coup d’Etat, l’actuel locataire de la Marina serait invité à faire de même. Patrice Talon serait sous la pression de plusieurs personnalités aussi bien nationales que sous régionales voire internationales pour permettre le retour au bercail des exilés.

Il s’agit de Komi Koutché, ancien argentier national, Sébastien Ajavon, opérateur économique et allié politique de Patrice Talon lors de la Présidentielle de 2016,  Valentin Agossou-Djènontin, ancien garde des sceaux, Léonce Houngbadji, Président du parti pour la Libération du peuple (PLP), Léhady Soglo, ancien maire de la ville de Cotonou, pour ne citer que ceux-là.

Contraints à l’exil depuis peu, ces compatriotes béninois vivent un destin et  sort cauchemardesques. Exilés dans l’hexagone et aux Etats-Unis pour des raisons diverses, ils veulent rentrer au bercail pour participer à la gestion du pays. Et l’une des raisons de la marche du Mouvement des Femmes Béninoises pour la Paix, ce samedi 31 est d’exiger le retour de ces derniers.

Patrice Talon n’est pas insensible

Selon l’entourage du chef de l’Etat, le sujet est préoccupant. Patrice Talon est bel et bien disposé pour le retour de ses compatriotes cités supra. Le hic, c’est qu’ils ne reviennent pas compromettre la paix ou remettre en cause la gestion actuelle du pays en mettant les bâtons dans les roues du nouveau départ, presque en fin de mandat. Car tous sont unanimes qu’il est grand temps que les exilés retrouvent la terre de leurs aïeux.

La paix à l’unisson

Pour l’intérêt du pays, la paix des braves est envisagée. Une réconciliation entre Patrice Talon et Sébastien Ajavon, son allié politique lors du 2è tour de la présidentielle de 2016, n’est pas exclue. Des indiscrétions indiquent que les deux hommes vont bientôt fumer le calumet de la paix. Il y va de l’intérêt de la nation toute entière.

9 commentaires
  1. CHABI Arman dit

    Le retour des exilés politiques c’est bon à attendre et à suggérer au président mais je crains fort qu’ils ne viennent pas embrouiller les programmes d’action du gouvernement.
    Nul n’est parfait. On sais tous que le gouvernement de la rupture à des insuffisances sur certains domaines et dans le même temps il émerge dans d’autres .
    Si ,étant opposant ,exilé politique,vous n’avez pas des ambitions et des critiques constructifs pour permettre au gouvernement de se resaissir ; Si c’est toujours par la violence nous voulons réellement faire développer notre pays ,c’est préférable que vous restiez .

  2. Mma dit

    Et moi je souhaite que ça soit le président qui viendra après 2026 qui leur accordé cette grâce. Ils ne doivent pas rentrer avant 2030

  3. Akpago dit

    Personne ne les a chassé, le seul cas à traiter c’est Adjavon parce qu’il ne s’agit pas de bien public mais le reste doit rendre compte il y a qui ne sont même considéré ils sont partis sans aucune charge Houngbadji par exemple.

  4. Le Jeune Démocrate Objectif dit

    Le benin n’en enregistré aucun exilé mais des fuiyards de justice, sur ce que personne ne nous parle des exilés.

  5. Jacob dit

    Svp arrêtez de confondre les voleurs et les exilés politiques. Au Benin nous tout simplement des voleurs, des criminels économiques qui ont désertés, qui n’ont pas le culot de répondre de leurs actes. Chers journalistes soyez professionnels.

  6. Houetohossou Hervé dit

    Chers amis le chef de l’état actuel était aussi dans les mêmes car comme seurs d’aujourd’hui alors il n’a qu’à baisser la tête et plié sont front pour prendre une bonne décision ont n’avais tous milité pour sont retour au bercail et ses sa à value se qu’il est aujourd’hui il à après pouvoir le car de yayi ma donné la leçon le président lui même à dit devant la communauté internationale et nationale que si le Bénin est comme ça que lui-même est dedans donc si tel est le cas il n’a qu’à faire table rase et laisser les autres rentrée pour un nouveau départ

  7. FBI dit

    Jusqu’ici, je n’ai lu que des commentaires d’apprentis dictateurs et sorciers en instance. Si non comment comprendre qu’avec toute la souffrance qu’endure le peuple béninois avec la confiscation des acquis démocratiques chèrement obtenus par des luttes parfois par la perte de souffle de vie, dans le sang de nos parents, que certains viennent nous dire que çà va tant bien que mal. Moi je dis que çà ne va pas ! Tant que la politique d’un régime affame son peuple et le soumet à des sévices de tous genres, c’est que rien ne va.
    Ceux dont-on parle, ne savons-nous pas comment ils ont été traités ? Tout comme le chef actuel, ils ont eu la chance d’être aussi alertés à vite quitter le pays pour sauver leur peau.
    Rien ne marche tant qu’il n’y a pas amélioration de l’indice du développement humain.
    Talon a été pardonné et plus sinon il ne serait pas là où il se trouve à présent.
    Le retour au bercail avec restitution de tous leurs droits civiques est non seulement souhaité mais exigé.
    Pour ceux qui ont écrit des énormités ici, ils n’ont qu’à un temps soit peu de mettre à la place des autres rendus apatrides par le système Talon.

  8. Hounkonnou Vincent dit

    Ces voleurs reviendront faite quoi ? pour arrêté l’évolution et l’émergence du pays sous l’ère Talon. Ils ont perdues la confiance depuis fort longtemps. Merci pour le travail du Président Talon.

  9. Hounkonnou Vincent dit

    Pour compromis la paix ? ces exilés sont des voleurs, le Président Talon doit être vigilant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.