gaetane
@Presse Opinion

RDC: des hommes armés libèrent près de 1000 détenus d’une prison à Beni

Une prison de la localité de Beni dans l’est de la RDC a été la cible de plusieurs hommes armés mardi, qui ont libéré au moins 900 prisonniers, rapporte Reuters.

L’attaque contre la prison centrale de Kangbayi à Beni était bien coordonnée et en cohésion avec une autre attaque simultanée contre le camp militaire qui la défend, a indiqué le maire de la ville, Modeste Bakwanamaha. L’autorité locale a pointé du doigt, un groupe militant islamiste opérant dans la région comme responsable des attaques. Selon les estimations, seule une centaine de détenus sur plus de 1000 est restée à la suite de l’assaut. La police a donné un chiffre plus élevé pour le nombre de détenus, 1 300, indiquant qu’un grand nombre avait disparu.

A lire aussi: RDC: une cinquantaine de “creuseurs”, morts dans une mine

“Malheureusement, les assaillants, venus en grand nombre, ont réussi à casser la porte avec du matériel électrique”, a déclaré Bakwanamaha à Reuters par téléphone. «Nous pensons que c’est l’ADF qui a fait cela.» Les Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe armé ougandais actif dans l’est du Congo depuis les années 1990, ont tué plus de 1000 civils depuis le début de 2019, selon les chiffres de l’ONU, malgré des campagnes militaires répétées visant à le détruire. Aucun groupe n’a immédiatement revendiqué la responsabilité de l’assaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.