Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire Capture d'écran @Youtube

Présidentielle en Côte d’Ivoire: le Conseil Constitutionnel “a dit le droit”, selon Alassane Ouattara

Pour Alassane Ouattara, le Conseil Constitutionnel n’a fait qu’appliquer les textes de la République, en approuvant quatre candidats pour la course à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Lundi 14 septembre 2020, le Conseil Constitutionnel ivoirien a validé 04 dossiers de candidature parmi une quarantaine qui a été déposée. Pour l’opposition, le conseil constitutionnel a fait la volonté du chef de l’Etat Alassane Ouattara qui ne souhaite pas que ses adversaires politiques aillent aux élections avec lui. On en était là, quand, Samedi 26 septembre à Bouaflé lors d’un meeting dans la région de la Marahoué, Alassane Ouattara a pris la défense du conseil constitutionnel, déclarant qu’il n’a fait que “dire le droit”.

A lire Aussi :Alassane Ouattara à ses opposants : “Une élection présidentielle, ce n’est pas un jeu d’enfant”

 « Je peux vous dire que le droit a été dit et le jeu démocratique est maintenant ouvert et lancé », a déclaré Alassane Ouattara, assurant que toutes les dispositions seront prises pour que ces élections soient « apaisées et transparentes». « La violence doit être bannie définitivement des élections dans notre pays. Il faut arrêter de faire peur aux ivoiriens. L’élection, ce n’est pas des palabres. L’élection c’est une compétition et le peuple est juge. Je sais que les appels à la désobéissance civile n’iront nulle part», a-t-il lancé à l’endroit des leaders de l’opposition qui appellent à la “désobéissance civile”.

En Côte d’Ivoire, quatre candidats ont été retenus pour la présidentielle à savoir, le président sortant, Alassane Ouattara, l’ancien président, Henri Konan Bédié, l’ancien premier ministre, Affi N’Guessan, et Kouadio Konan Bertin. Les deux poids lourds de l’opposition ivoirienne, Laurent Gabgbo et Guillaume Soro, ont été recalés par le conseil constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.