Alassane-Ouattara-et-Guillaume-Soro- @ Afrik.com

Présidentielle en Côte d’Ivoire: à Bouaké, Ouattara charge sévèrement Soro

Le président Alassane Ouattara a officiellement lancé vendredi, sa campagne électorale à Bouaké, une grande ville du centre de la Côte d’Ivoire. Face à une foule en liesse, Ouattara n’a pas seulement défendu son bilan, il s’est aussi contenté de lancer une pique à l’ex-président du Parlement ivoirien, Guillaume Soro.

La cérémonie du lancement officiel de la campagne du chef de file du parti RHDP, le parti au pouvoir, a été une occasion pour Alassane Ouattara de répondre à certaines déclarations de Guillaume Soro, candidat recalé par le conseil constitutionnel. “(..) Il y a un garçon irrespectueux enivré par l’argent qui prétend depuis Paris m’avoir installé au pouvoir grâce à la rébellion. Pourtant il ne savait même pas manier un simple revolver”, a ainsi lancé Alassane Ouattara, parlant indirectement de Guillaume Soro, actuellement en exil à Paris.

A lire Aussi: Présidentielle en Côte d’Ivoire: regain des manifestations dans plusieurs villes

“Il en aura pour son compte bientôt car nous allons demander à la France de l’extrader pour soutien au terrorisme. On mettra un terme à ses enfantillages. », ajoute le chef de l’Etat ivoirien.

Un coup d’œil dans le rétroviseur de l’histoire

Pour mémoire, il importe de rappeler les propos tenus par Alassane Ouattara sur Guillaume Soro, il y a quelques années. “Guillaume Soro s’est battu pour que les populations du Nord puissent recouvrer leur dignité.”, disait-il en 2012.

A lire Aussi: Guillaume Soro: “Je suis un homme soulagé et heureux “

« Ferké est spécial parce qu’il connait un jeune qu’il a vu grandir, qui a fait le petit séminaire à Katiola et qui a fait preuve d’un courage exceptionnel. Il a fait preuve de courage, de sacrifice et il s’est battu pour que les populations du Nord puissent recouvrer leur dignité par la nationalité ivoirienne. Je voulais donc rendre hommage à Soro Kigbafory Guillaume pour le combat qu’il a mené , pour son courage, sa fidélité…”, a déclaré Alassane Ouattara lors d’un meeting à Ferké le dimanche 7 juillet 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.