gaetane
Orden Alladatin, député de la mouvance présidentielle, membre du parti UP

Présidentielle 2021 au Bénin: Orden Alladatin veut parrainer un candidat de l’opposition

Le député Orden Alladatin était l’invité de « Le Débat BBC » du 16 octobre 2020. Interrogé sur le parrainage en vue de la présidentielle de 2021, l’élu de la 8è législature a affirmé qu’un député ou maire de la mouvance peut bel et bien parrainer un candidat de l’opposition.

Au nom de l’expression de la démocratie, Orden Alladatin pense qu’un élu de la mouvance peut parrainer un candidat de l’opposition à la présidentielle. Et d’ailleurs pour l’élection présidentielle de 2021, il exprime sa disponibilité à donner son parrainage à un candidat du camp adverse. « Moi qui suis ici, je suis prêt à parrainer un candidat de l’opposition. Moi je suis demandeur pour donner mon parrainage à un candidat de l’opposition », a-t-il déclaré.

A lire aussi : Bénin – Présidentielle 2021: Orden Alladatin fait une confidence sur Frédéric Joël Aïvo

Un député de la mouvance présidentielle, porteur de l’idée d’un second mandat du Chef de l’Etat, se retrouvera à parrainer un candidat de l’opposition; paradoxe n’est ce pas? Aussi surprenant que cela puisse paraître, Orden Alladatin estime que la chose est bien possible. « Donner son parrainage ne veut pas dire soutenir. Je donnerai mon parrainage pour permettre l’expression plurielle; mais ça ne veut pas dire que dès que je donne mon parrainage, je soutiens », a-t-il nuancé.

« Le jeu sera totalement ouvert »

Contrairement à ce qui se dit, Orden Alladatin rassure que la présidentielle de 2021 sera totalement ouvert. A l’en croire, il ne s’agira nullement d’une compétition électorale entre partis de la mouvance. Il ne pense pas qu’il y aura un candidat unique à cette présidentielle. « Le jeu sera totalement ouvert », a-t-il rassuré

Que retenir du système de parrainage?

Avec la relecture du code électoral, le Bénin tente progressivement de tourner le dos à l’époque où la Cena recevait une pléthore de candidatures pour le compte des élections présidentielles. Le système de parrainage, qui oblige les prétendants au poste de président de la République à avoir le parrainage des 10% des élus, limite désormais les candidatures. Cette nouvelle règle est instaurée par l’article 132 du nouveau code électoral.

A lire aussi : Bénin: le député Orden Alladatin souhaite un second mandat pour Patrice Talon

Désormais, pour voir sa candidature aux élections présidentielles validée, il faut, en dehors des conditions prévues par la Constitution en ses articles 42 et 43, avoir la signature de 10% des élus (députés et/ou maires). Considérant qu’actuellement le Parlement compte 83 députés et que le Bénin dispose de 77 mairies, les présidentiables auront donc à se partager 83+77 = 160 x 10% = 16 élus par candidat, ce qui équivaut à 10 candidats pour les 160 élus.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    D’où détient-il cette compréhension déshonorable des choses. Parrainer un opposant? Cessez de vous injurier vous même!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.