gaetane
@Blogger

Philippines: un officier de police assassiné par un coq

Un officier de police aux Philippines a été tué par la lame d’un coq en tentant d’arrêter un combat de coqs, a rapporté mardi un fonctionnaire, cité par un rapport de BBC.

La gaffe du coq, une lame tranchante fixée à sa jambe pour se battre, a en quelque sorte, coupé l’artère fémorale de l’officier, a rapporté BBC News. Immédiatement transporté à l’hôpital, l’officier, un lieutenant, y a été déclaré mort. Le combat de coqs est un sport populaire aux Philippines, mais il a été rendu temporairement illégal dans le but de contenir le coronavirus.

“Je ne pouvais pas le croire quand cela m’a été signalé pour la première fois”, a déclaré le chef de la police provinciale, le colonel Arnel Apud, à l’Agence France-Presse. “C’est la première fois en 25 ans en tant que policier que j’ai perdu un homme à cause d’un éperon de coq de combat. C’était un accident malheureux et un morceau de malchance que je ne peux pas expliquer”, a-t-il ajouté.

Trois personnes ont été arrêtées dans le cadre du combat de coqs et la police en recherche trois autres. Sept coqs ont été confisqués lors du raid, selon la BBC. Dans des circonstances normales, le sport, qui est illégal aux États-Unis parce qu’il est considéré comme de la cruauté envers les animaux, est autorisé le dimanche et les jours fériés aux Philippines.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.