Hassan Rohani, président de la république islamique d'[email protected]

Moyen Orient: fin de l’embargo de l’ONU sur les armes contre l’Iran, «une journée mémorable»

L’embargo sur les armes imposé à la république islamique d’Iran a expiré dimanche, marquant une défaite pour l’administration Trump et ouvrant la porte à Téhéran pour acheter potentiellement des armes étrangères ou vendre les siennes.

Dix ans après l’entrée en vigueur de l’embargo sur les armes imposé à Téhéran, cette sanction a pris fin dimanche 18 octobre 2020. Un événement que les autorités iraniennes ont accueilli avec enthousiasme et joie. «Une journée mémorable pour la communauté internationale», a tweeté le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif.

«La normalisation d’aujourd’hui de la coopération de défense de l’Iran avec le monde est une victoire pour la cause du multilatéralisme, de la paix et de la sécurité dans notre région», a-t-il ajouté.

A lire aussi: Sanctions contre l’Iran: «Il est temps de mettre fin à cette farce auto-orchestrée», la Chine aux USA

Selon les termes de l’ONU, l’expiration de cette sanction, en théorie, permet à l’Iran d’acheter des armes à d’autres pays et d’exporter ses propres produits vers d’autres pays du monde. Cela intervient alors que l’administration Trump a tenté en vain de convaincre le Conseil de sécurité des Nations unies, de reconduire les sanctions. Selon Washington, il s’agit d’une menace pour la paix et la stabilité du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.