Modric @ AS

Modric : “Mon souhait serait de terminer ma carrière au Real Madrid”

Taulier du Real Madrid depuis plusieurs années, Luka Modric a pratiquement tout gagné chez le club madrilène. Une belle aventure que le capitaine croate espère poursuivre jusqu’à la fin de sa carrière.

Vainqueur du Ballon d’or 2018, Luka Modric vit pratiquement un conte de fée avec le Real Madrid. Malgré la mauvaise passe du club madrilène provoquée par le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus à l’été 2018, le Croate et ses coéquipiers sont parvenus à remonter la pente, en s’offrant le titre de champion de Liga saison 2019-2020. Une belle aventure que le Merengue espère poursuivre pendant de nombreuses années encore.

A lire aussi : Argentine: testé au coronavirus, le résultat est tombé pour Diego Maradona

Dans un long entretien accordé à l’émission ‘El Partido de Cope’, le joueur de 35 ans a évoqué son avenir et ses ambitions pour cette nouvelle saison. “(…) Je veux continuer au Real Madrid. J’aimerais, mais ça ne dépend pas que de moi, du club aussi. Je me sens bien et je pense avoir encore du football. Mon souhait serait de terminer ma carrière à Madrid et donc, si c’est possible, prolonger. Je ne veux pas être un problème pour le Real Madrid ou pour l’entraîneur. Je suis sûr qu’on trouvera un accord sans problème, quel qu’il soit. On verra bien“, a-t-il confié.

Une enfance difficile

Modric est aussi revenu sur son enfance difficile et ses premiers pas dans le monde du football : “J’avais une relation incroyable avec mon grand-père. Mes parents travaillaient et j’ai passé beaucoup de temps avec lui. J’étais très triste par rapport à ce qu’il lui ai arrivé [il a été assassiné] et ça m’a marqué parce que j’étais très jeune et qu’il était une personne importante. Ça m’a beaucoup affecté. 

Après ça, nous sommes partis à Zadar et nous vivions dans un hôtel avec d’autres réfugiés. J’avais 6 ans et je vivais avec mes parents et ma petite sœur. Nous vivions à quatre dans un 20 mètres carré. Je ne peux pas dire que mon enfance a été heureuse, c’était difficile. Un jour, on jouait puis les sirènes ont retenti, des bombes ont commencé à tomber“.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.