@Présidence du Mali

Mali: les sanctions de la CEDEAO “pourraient bientôt être levées” selon la présidence

Les dirigeants des pays membres de la CEDEAO pourraient accepter de procéder à la levée des sanctions contre le Mali, dans les prochains jours, rapporte BBC.

Selon un tweet du bureau du président par intérim du Mali, les sanctions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest contre le pays, “pourraient bientôt être levées”. Cette information intervient après que le président Bah Ndaw a reçu en audience jeudi, le représentant permanent de la CEDEAO.

Le Chef de l’Etat, SEM Bah N’DAW a reçu en audience le Représentant Permanent de la #CEDEAO au Mali. Le Pr Hamidou BOLY, porteur d’un message du médiateur de la CEDEAO, a laissé entendre que les sanctions pourraient être bientôt levées”, indique le tweet de la présidence malienne.

 A lire aussi: Mali: il reste encore 04 points pour la levée des sanctions de la CEDEAO

Ce développement pourrait signifier que des discussions ont eu lieu et que le prochain gouvernement de la transition pourrait être connu sous peu. La CEDEAO a imposé les mesures punitives après le renversement par l’armée du président Ibrahim Boubacar Keïta en août. Elle avait exigé la reprise du régime civil, mais malgré la nomination d’un président civil, Bah Ndaw, et d’un Premier ministre, Moctar Ouane, les sanctions sont toujours en place.

Plus tôt cette semaine, le président nigérian Muhammadu Buhari a déclaré qu’il y avait encore des “zones d’ombre” qui devaient être résolues avant que les relations puissent revenir à la normale. Par exemple, le nouveau vice-président du Mali est l’ancien chef de la junte, le colonel Assimi Goita, et l’organisation sous-régionale veut s’assurer qu’il ne puisse pas devenir président. M. Ndaw est un ancien officier militaire et ministre de la Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.