@Epoch Time

L’armée indienne annonce l’arrestation d’un soldat chinois

Les forces militaires indiennes ont annoncé avoir appréhendé lundi un soldat chinois qui se serait retrouvé sur le territoire indien de la région reculée du Ladakh, où les deux pays sont enfermés dans une impasse militaire de plusieurs mois, le long de leur frontière montagneuse contestée.

« Le soldat, le Cpl. Wang Ya Long, de l’Armée populaire de libération de la Chine, a été appréhendé dans la région de Demchok au Ladakh, sous contrôle indien, et devait être libéré prochainement », a indiqué l’armée dans un communiqué. Selon le même communiqué, le militaire chinois «s’était égaré» et a franchi la frontière de facto le long de la section orientale de ce que l’on appelle la ligne de contrôle réel.

« Conformément aux protocoles établis, il sera renvoyé aux autorités chinoises au point de rencontre Chushul-Moldo après l’achèvement des formalités”, indique le communiqué. La Chine n’a pas immédiatement commenté l’appréhension du soldat. Le bras de fer à haute altitude entre les géants asiatiques a commencé début mai par une bagarre féroce, et a explosé en combat au corps à corps avec des matraques, des pierres et des poings le 15 juin, faisant 20 morts parmi les soldats indiens. La Chine aurait également eu des victimes, mais n’a donné aucun détail.

La Chine a arrêté au moins 10 soldats indiens, dont quatre officiers, à la suite de la bagarre meurtrière. Ils ont été renvoyés trois jours plus tard après d’intenses négociations militaires et diplomatiques. Le communiqué de l’armée indienne lundi a déclaré que la partie indienne avait reçu une enquête de l’armée chinoise «sur le sort du soldat disparu». Le soldat “a reçu une assistance médicale comprenant de l’oxygène, de la nourriture et des vêtements chauds pour le protéger des caprices de l’altitude extrême et des conditions climatiques difficiles”, indique le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.