gaetane
@Paris match

La Turquie veut défier la Russie et menace de renvoyer ses soldats en Syrie

La Turquie menace à nouveau de lancer une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie. Selon le président Recep Tayyip Erdogan, une nouvelle intervention sera lancée si les militants kurdes n’étaient pas expulsés des zones, le long de sa frontière avec la Syrie.

«Si tous les terroristes ne sont pas expulsés… comme cela nous a été promis, je répète une fois de plus que nous avons une raison légitime d’intervenir à tout moment où nous en ressentons le besoin», a déclaré Erdogan dans un discours à l’Assemblée nationale devant les députés de son parti. Erdogan a également évoqué la frappe aérienne russe à Idlib en Syrie, au début de la semaine, qui a tué plusieurs dizaines de combattants rebelles soutenus par Ankara. Le président turc a indiqué que cette frappe était une indication que Moscou ne recherchait pas une paix durable dans la région.

«L’attaque de la Russie visant le centre de formation des forces de l’armée nationale syrienne est un signe qu’une paix et un calme durables ne sont pas voulus dans la région », a déclaré Erdogan. La frappe russe a été la plus meurtrière à Idlib depuis qu’une trêve négociée par la Turquie et la Russie est entrée en vigueur en mars. Cela s’est produit alors que les relations entre la Russie et la Turquie montrent des signes croissants de tension concernant l’implication militaire d’Ankara en Syrie, dans les montagnes du Caucase et en Libye, où Moscou a également des intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.