@Ministère de la Communication

“Je m’aperçois que Yayi n’a pas dû bien comprendre les propos de Talon à son endroit”, Alain Orounla

L’ancien président Boni Yayi a mal perçu le sens des propos tenus par le chef de l’Etat à l’endroit de ses prédécesseurs, lors de l’interview qu’il a accordée à Jeune Afrique.

C’est en substance l’interprétation faite par le ministre de la communication et des postes, Alain Orounla, de la réaction de l’ancien président Boni Yayi, suite aux déclarations de son successeur.

A Lire aussi: Bénin: les griefs de Boni Yayi sur la gestion de son successeur Patrice Talon

En effet, en marge de la présentation du compte-rendu du conseil des ministres en sa session du mercredi 30 Septembre 2020, le porte-parole, en réponse aux questions des professionnels des médias, a fait savoir que Monsieur Boni Yayi n’a certainement pas bien cerné les propos du chef de l’Etat.

Je m’aperçois simplement que le président Boni Yayi n’a pas dû bien comprendre les propos du président de la République à son endroit

Alain Orounla

A l’en croire, loin d’une menace ou des invectives comme a pu relever l’ex-président d’honneur du parti Force cauris pour un Bénin émergent dans sa riposte, il s’agissait tout simplement d’une invitation renouvelée du président de la République à ses prédécesseurs, à la modération, mais en toute humilité, à l’aider à construire le pays.

Il ne s’agit donc pas d’une invective ni une menace, précise le ministre de la communication et des postes, Alain Orounla.

“La preuve, poursuit-il, il est rare de pouvoir riposter à une menace quand on est réellement menacé.”

Propos de Patrice Talon et réplique de Boni Yayi

Au cours de la dernière interview qu’il a accordée au magazine panafricain Jeune Afrique, le chef de l’Etat, Patrice Talon, expliquant la relation tendue qu’il entretient avec ses prédécesseurs, a indexé le comportement de ces derniers qui serait à l’origine de la situation.

Quand à l’instar de Boni Yayi, on se comporte en compétiteur, alors qu’on n’est plus dans la compétition, il y a un problème. Et quand, tel le patriarche Soglo, on en vient à insulter en public le Chef de l’Etat en exercice de son propre pays, il y a de quoi s’inquiéter.

Patrice Talon

Pour finir ses propos, le président de la République invite les deux anciens présidents encore en vie à la retenue et à reconsidérer leur position.

A Lire aussi: Candide Azannaï et Patrice Talon : un rapprochement toujours possible ?

Je souhaite que l’un et l’autre retrouvent leur rang et leur niveau. Qu’ils se ressaisissent. Dans l’intérêt du pays qu’ils ont tous deux eu l’honneur de diriger”

Patrice Talon

Des propos qui n’ont pas laissé indifférent Boni Yayi, qui, dans une publication sur sa Page Facebook, invite son successeur à se reprendre et à traiter avec courtoisie ses aînés.

Je souhaite que Thomas Boni YAYI et Nicéphore Dieu-Donné SOGLO retrouvent leur rang et qu’ils se ressaisissent. Est-ce une menace de plus, après tous les déboires contre ces derniers ? A nous de nous ressaisir ? C’est bien lui qui doit se ressaisir et accepter les contradictions constructives et la compétition, car nous sommes du côté du peuple. Le Bénin appartient à nous tous.”

Boni Yayi

Prenant le peuple béninois à témoin, l’ancien président Boni Yayi invite ses compatriotes à apprécier la tonalité des propos de son successeur à l’endroit de ses prédécesseurs “dans la fonction qu’il n’a jamais respectée parce que encombrante pour lui.”.

Se référant à la tradition africaine, il poursuit dans sa réplique en invitant son successeur au respect. ” Quels que soient nos rangs, ne perdons pas de vue les valeurs africaines. Le respect des aînés dans tous les domaines“, affirme-t-il.

Même la sainte Bible n’a pas été omise dans la réplique de l’ancien président de la République. Citant l’épître de Jacques: « La langue d’un homme est souvent la cause première de sa propre ruine», Boni Yayi invite Patrice Talon à contrôler sa langue quand il veut parler à ses aînés.

2 commentaires
  1. dani dit

    “La preuve, poursuit-il, il est rare de pouvoir riposter à une menace quand on est réellement menacé.” qq a compris ceci, ou il parle pour ne rien dire ?

  2. Yaou1971 dit

    Lui, c’est un vendu, ne vous en préoccupez pas

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.