gaetane
Fred Houénou sur Grand Angle du 18 octobre 2020

Fred Houénou: « il y a contre Patrice Talon, une colère qui domine dans le pays »

L’émission Grand Angle du dimanche 18 octobre 2020 a reçu Fred Houénou. Sur la question de la présidentielle de 2021, il voit une colère qui risque d’être manipulée contre la République, si le parrainage n’est pas supprimé.

L’ancien Conseiller technique aux actions stratégiques au Ministère de la Communication et de la poste, Fred Houénou réaffirme son soutien à la réforme du système partisan ayant conduit au parrainage. Mais il estime que pour la présidentielle de 2010, il faudra se passer de cette disposition. Il craint en effet, que la colère observée au niveau d’une partie du peule soit manipulée par des acteurs politiques.

A lire aussi : [Grand Angle] Parrainage et candidature éventuelle de Patrice Talon : l’avis de Fred Houénou

Il y a effectivement contre le Président Talon une colère qui domine dans le pays. Une colère de tous ceux qui voulaient le voir dans les réformes qui engagent l’avenir et qui ne l’ont pas vu. La colère de ceux qui travaillent et qui ne peuvent pas mettre un sous de côté. La colère de ceux qui ont l’impression qu’ils sont sous la pression des charges fiscales, de ceux qui se sentent étrangers dans leur pays.

Fred Houénou

Pour éviter que cette colère soit manipulée par des acteurs politiques. Fred Houénou recommande la suppression du parrainage, en vue de la présidentielle d’avril 2021. Il précise qu’il ne le demande pas pour les acteurs politiques; mais pour la paix et pour que « les acteurs politiques ne manipulent pas cette colère contre la République pour dire : « Il ne nous a pas laissé compétir. Rentrez dans les rues » »

2 commentaires
  1. EFELDÉ dit

    Pays d’intrigues et de tricheurs. Pourquoi ne pas demander la suppression du PARRAINAGE dans TOUS les pays que ces messieurs citent pourtant comme modèles.
    Chaque peuple a les dirigeants qu’il mérite.
    À peuples de tricheurs, INTRIGANTS et menteurs, dirigeants cruels gangsters et sans Pitié.
    S’il y avait eu le parrainage en 2006, le sort de ce pays aurait été bien différent, moins ubuesque que ce que nous vivons aujourd’hui.

  2. Noël Akpago dit

    Il faut sauter tous les verrous d’âge de nombre de mandat tout le monde dépose sa candidature plus de 5 millions de candidature bulletin individuel et on verra le vainqueur. N’importe quoi ! Le parrainage n’est pas une invention béninoise il y a 159 parrains si un candidat est incapable de convaincre 16 parmi eux comment va t il former son gouvernement après élection ? Tous ceux qu’ils veulent aller préparent leur dossier et le projet de société d’abord et aller discuter avec les parrains. On ne supprime rien

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.