gaetane
Emmanuel Macron, président français @Le Dauphiné Libéré

France – Islamisme radical: L’ONG musulmane BarakaCity dissoute en conseil des ministres

L’association BarakaCity a été dissoute ce mercredi en Conseil des ministres. Les avocats de l’association ont annoncé déposer un recours devant le Conseil d’État pour contester cette décision.

L’ONG humanitaire musulmane BarakaCity a été dissoute ce mercredi en Conseil des ministres. « Elle incitait à la haine, entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, se complaisait à justifier des actes terroristes », a justifié sur Twitter le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Cette ONG, présidée par Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, « incitait à la haine, entretenait des relations au sein de la mouvance islamiste radicale, se complaisait à justifier des actes terroristes », a fait valoir le ministre de l’Intérieur, qui avait réclamé sa dissolution après la décapitation de Samuel Paty en pleine rue à Conflans Saint-Honorine (Yvelines). Les avocats de BarakaCity ont annoncé qu’ils allaient contester la décision de dissolution devant le Conseil d’État. Le président de l’association est par ailleurs soupçonné de cyberharcèlement envers une ex-journaliste de Charlie Hebdo et doit être jugé en janvier pour ces faits.

La semaine dernière, le Conseil des ministres avait dissout le collectif pro-palestinien « Cheikh Yassine », créé par Abdelhakim Sefrioui, un militant islamiste mis en examen pour « complicité d’assassinat terroriste » après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine. Le ministre de l’Intérieur étudie en outre la possibilité d’engager une procédure de dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qu’il qualifie « d’officine islamiste » œuvrant « contre la République ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.