Sèdami Mèdégan Fagla @ FB

Etat de la démocratie au Bénin: Sèdami Mèdégan Fagla lynchée sur la toile

La députée Sèdami Mèdégan Fagla est à nouveau au cœur d’une grosse polémique sur la toile. Suite à une opinion publiée sur sa page Facebook, le 14 octobre 2020, sur l’état de la démocratie au Bénin, elle a été prise à partie par des internautes.

Après le spectacle qu’elle a donné dans un centre de vote lors des élections communales de 2020, la députée Sèdami Mèdégan Fagla est à nouveau la cible des internautes dans une autre affaire. Cette fois-ci, il a fallu qu’elle donne son avis sur l’état de la démocratie en Afrique, et particulièrement au Bénin, pour essuyer les commentaires désobligeants et des insultes de la part de plusieurs internautes.

A lire aussi : Bénin – Présidentielle 2021: «Il faut que le président Talon revienne», Sedami Médégan Fagla

PENSÉE D’UNE AFRICAINE ENGAGÉE POUR LA PÉRENNITÉ DE LA DÉMOCRATIE. Sœurs et frères d’Afrique,J’ai peur de ce que…

Publiée par Dr. Sèdami Medegan Fagla sur Mercredi 14 octobre 2020

Dans son analyse, Sèdami Mèdégan Fagla se positionne contre les opinions qui font croire que le Bénin a quitté la voie de la démocratie et s’enlise dans la dictature, sous le régime de Patrice Talon. “Je n’ai vu ici en pratique aucune expression de la dictature, ni de volonté d’hégémonie. Ceux qui crient aujourd’hui ont été ceux qui ont baissé la garde quand il a fallu jouer à la démocratie avec les règles originelles helléniques.
Je peux y revenir plus amplement”
, lit-on dans son texte

Des commentaires, à la limite injurieux, contre la députée

Sous sa publication qui visiblement n’a pas rencontré l’assentiment de la plupart des internautes, Sèdami Mèdégan Fagla a été violemment attaquée. Sur plus de 1000 commentaires, plusieurs sont acerbes et désobligeants. Son titre de députée lui a été, à plusieurs reprises, dénié, du fait du processus contesté qui a conduit à l’installation de la législature, dont elle est membre.

Au milieu de ces commentaires désobligeants, certains ont pu quand même apporter leur soutien à la députée. Les uns se sont accordés sur la pertinence de son analyse. D’autres ont exprimé leur désaccord, mais qui se sont désolidarisés des insultes proférés contre l’élue de la 8è législature.

2 commentaires
  1. Bienvenu AKPAHOU dit

    Laisser la dame tranquille. Elle a fait part de son intention et son opinion à elle, mais comme la politique a absorbé la Morale dans notre nation même les crèves la faim te traite de tous.

  2. Toudonou dit

    Elle a les yeux qui ne voient pas. Elle n’est qu’une chienne de talon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.