gaetane
Moctar Ouane et Yves Le Drian @ Google

Dialogue avec les djihadistes: la pomme de discorde entre la France et le Mali

Alors que la France s’oppose à tout dialogue avec les djihadistes, le Mali se dit prêt à aller à la table de négociation avec les groupes armés.

En visite officielle de 24 heures à Bamako depuis dimanche, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, a clairement exprimé la position de la France sur un éventuel dialogue avec les groupes armés. «Disons les choses très clairement: il y a les accords de paix (..) et puis il y a les groupes terroristes qui n’ont pas signé les accords de paix (…) Les choses sont simples», a déclaré devant la presse le chef de la diplomatie française, premier haut responsable français à se rendre au Mali depuis le coup d’Etat du 18 août.

A lire Aussi: Jean-Yves Le Drian au Mali: signature des conventions de sécurité, développement et paix

Interrogé sur les possibilités d’un dialogue avec les groupes liés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique, il a ajouté que la position de la France était également celle «des pays du G5 Sahel, c’est la position de la communauté internationale, c’est la position du Conseil de sécurité» de l’ONU.

Contrairement à la France, le Mali est favorable à un dialogue avec les groupes armés. Le «dialogue national inclusif», vaste concertation nationale tenue fin 2019 au Mali, «a très clairement indiqué la nécessité d’une offre de dialogue avec les groupes armés» djihadistes, a rappelé le premier ministre malien de la transition Moctar Ouane, à la suite de l’intervention du ministre Français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

A lire Aussi: Mali: les nouvelles autorités refusent de jouer le jeu de la France

Pour Moctar Ouane, cette possibilité de dialogue est «une opportunité d’engager une vaste discussion avec les communautés afin de définir les contours d’une nouvelle gouvernance des espaces». «Cela va nécessiter (…) un séquençage et une coordination avec nos partenaires notamment ceux qui interviennent sur le plan militaire», au premier rang desquels figure la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.