L'ancien président ivoirien Henri Konan Bédié, à Yamoussoukro, le 19 octobre 2019. Crédit Photo : Sia Kambou

Côte d’Ivoire: l’opposition appelle au «boycott actif» de la présidentielle

Alors que la campagne électorale vient de commencer, ce jeudi 15 octobre 2020, l’opposition a lancé l’appel au «boycott actif» de la présidentielle.

De l’appel à la désobéissance civile à l’appel au boycott de la distribution des cartes d’électeurs, l’opposition multiplie ses actions à la veille de la présidentielle du 31 octobre 2020. En conférence de presse ce jeudi 15 octobre 2020, le FPI du candidat Affi N’Guessan et le PDCI-rda du candidat Henri Konan Bédié, ont invité leurs militants à ne pas retirer leurs cartes d’électeurs; par conséquent, à boycotter la présidentielle en cours.

A lire Aussi: Côte d’Ivoire – Présidentielle: début de campagne électorale, la CEI lance un appel aux ivoiriens

“Nous avons exigé que certaines conditions soient respectées et à l’heure où je vous parle, aucune de ces conditions n’est respectée. En conséquence, nous avons décidé de porter solennellement à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que nous ne sommes pas du tout concernés par le processus en cours”. Il est illégal parce qu’il ne répond à aucun critère aux normes internationales et que nos militants comme les électeurs ivoiriens doivent s’abstenir de participer, tant en ce qui concerne la distribution des cartes électorales qu’en ce qui concerne la campagne électorale”, a conjointement déclaré le FPI et le PDCI-rda face aux médias ce jeudi 15 octobre 2020.

L’opposition invite, par ailleurs, ses militants à faire barrage au “coup d’Etat électoral” que le président Alassane Ouattara s’apprête à commettre et à empêcher la tenue de toute opération liée au scrutin et à mettre en application le “mot d’ordre du boycott actif”, afin que le pouvoir actuel consente à convoquer l’ensemble des forces politiques nationales, pour trouver des solutions acceptables à toutes les revendications qui sont ressorties de la proclamations des candidatures.

A lire Aussi: Côte d’Ivoire: la campagne électorale débute ce jeudi 15 octobre 2020

Retrait de l’opposition de la CEI

Avant cette nouvelle déclaration de l’opposition, le deuxième vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), Alain Dogou, du FPI, a suspendu ses activités au sein de l’organe central de l’institution. Il en est de même pour Yapi Yapo Daudet (LMP, Ligue du mouvement pour le progrès), représentant de l’opposition au sein de la commission centrale de la CEI.

Pour rappel, le poste du PDCI au sein de l’institution, reste vacant depuis que le représentant a refusé de prêter serment en dernière seconde mi-septembre, et ceux de l’AFD, dont fait partie le FPI, et de la LMP sont désertés depuis le mercredi 30 septembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.