Pascal Affi Nguessan, ancien premier ministre [email protected]

Côte d’Ivoire: «La CEI n’est plus légitime pour organiser des élections», Pascal Affi N’Guessan

Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), a indiqué qu’il n’y a plus de commission électorale indépendante (CEI) en Côte d’Ivoire pour organiser d’élection.

Les membres des partis d’opposition qui faisaient partie de la Commission électorale ont démissionné de leur poste à quelques semaines de l’élection présidentielle. Cela incite Affi N’Guessan, candidat, à douter de l’impartialité de l’institution et donc de la transparence du scrutin. « S’il n’y a pas de dialogue, alors il n’y aura pas d’élection. L’élection présidentielle prévue le 31 Octobre ne se tiendra pas ! La CEI n’est plus légitime pour organiser des élections, toutes les 577 commissions locales sont dirigées par des militants du RHDP », a déclaré Affi.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: “Le retrait de l’opposition de la CEI n’affecte en rien la crédibilité de la présidentielle”

Pour l’ancien Premier ministre, « ce que les ivoiriens doivent comprendre, c’est qu’il n’y a pas de CEI aujourd’hui en Côte d’Ivoire et que les élections n’auront pas lieu ». Notons que ces problèmes sont survenus en Côte d’Ivoire du fait de la décision du président Alassane Ouattara de se présenter à l’élection alors qu’il est en train de finir deux mandats à la tête du pays. L’opposition dit non à un troisième mandat mais Ouattara et les siens assurent qu’il s’agit du premier mandat d’une nouvelle république, la constitution étant modifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.