@Afrik.com

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara «a voulu assassiner la république», Guillaume Soro

Guillaume Soro assure que sa rupture avec Alassane Ouattara était due au fait qu’il était devenu trop encombrant pour le président de la Côte d’Ivoire.

L’ancien chef rebelle Guillaume Soro ne manque aucune occasion de donner de la voix pour lancer des piques à son ancien allié, Alassane Ouattara. Se prononçant dans un entretien accordé au journal burkinabé « L’Observateur Paalga », sur la raison de la rupture entre lui et Ado, Soro assure qu’il « y a eu pire que sa trahison envers sa parole donnée me concernant ». Selon lui, le problème est venu de l’intention du président de « soumettre le peuple ivoirien avec le projet du 3e mandat ».

A lire aussi: «Les Ivoiriens sont unanimes que Ouattara ne peut pas faire un troisième mandat», Guillaume Soro

«Le casus belli véritable est né quand j’ai constaté que Ouattara voulait soumettre tout le Peuple de Côte d’Ivoire à la servitude de sa seule personne et de sa gloire. C’est quand le projet de 3ème mandat inconstitutionnel et de présidence à vie de Ouattara s’est fait jour que j’ai compris qu’il faudrait le stopper », a déclaré l’ancien Premier ministre.

« J’ai bien senti, à partir de sa réélection en 2015, que Ouattara voulait se passer de moi, que j’étais devenu pour lui un allié encombrant qu’il lui fallait détricoter, déplumer et affaiblir. Mais là où le différend s’est fait irréversible, c’est quand Alassane Ouattara s’est mis à jouer au malin avec l’interprétation de la loi fondamentale de notre pays et avec le pluralisme politique si chèrement acquis par notre peuple lors de ses luttes précédentes. Il a voulu assassiner la république », a ajouté Soro.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.