@Slate

Conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan: l’Iran ne laissera pas la guerre traverser ses frontières

Alors que la guerre du Haut Karabakh continue de faire des vagues et s’étend vers d’autres régions, l’Iran a décidé de donner de la voix pour mettre en garde les différents acteurs et la communauté internationale sur le risque d’un plus grand conflit.

Le président iranien, Hassan Rohani, a lancé une mise en garde sur le fait que le conflit actuel entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan pourrait déborder de ses frontières et évoluer vers une guerre régionale. Il a exprimé ses inquiétudes mercredi lors d’une réunion avec les ministres de son cabinet, rapporte la VOA.

A lire aussi: Haut-Karabakh: l’OTAN appelle la Turquie à utiliser son influence pour calmer les tensions

Des centaines de civils et de soldats ont été tués dans les combats au cours de leur dixième jour entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sur le territoire contesté du Haut-Karabakh. L’Iran partage sa frontière nord-ouest avec l’Arménie et l’Azerbaïdjan et entretient de bonnes relations diplomatiques avec les deux pays.  

Rohani a également averti que Téhéran ne tolérerait aucune nation qui envoie des «terroristes» aux frontières de l’Iran sous aucun prétexte. Un avertissement qui intervient alors que la Turquie est accusée d’envoyer des combattants syriens dans la région pour soutenir l’Azerbaïdjan, son allié de longue date, une accusation qu’Ankara nie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.