gaetane
He Basile Ahossi du parti LD Ph: Youtube

Comment négocie-t-on au parlement?: l’He Ahossi départage Tiando et Vlavonou

Un arbitre semble départager le président de la CENA et celui de l’assemblée nationale, dans la passe d’armes née de la séance d’explication des modalités du parrainage pour la présidentielle de 2021.

Au cours de la séance d’explication sollicitée par la commission électorale nationale autonome et concédée par l’assemblée nationale, des quiproquos sont nés dans les échanges entre Emmanuel Tiando et les députés.

A Lire aussi: Bénin – Présidentielle 2021: les OSC au cabinet de Joseph Djogbénou

Répondant à la préoccupation d’un député qui voulait savoir jusqu’à quel montant un potentiel candidat à l’élection présidentielle peut négocier un parrainage, le président de la CENA agacé par cette question a affirmé qu’il ne sait pas comment les négociations se font au sein de l’hémicycle.

Une réponse à laquelle le président Louis vlavonou a tôt fait d’apporter de réponse. Selon le président de l’assemblée nationale, ” Rien ne se négocie au sein de l’hémicycle pour voter une loi”.

La réponse du président de l’assemblée nationale ne semble pas convaincre un ancien parlementaire qui a réagi à travers une publication sur les réseaux sociaux.

Selon l’honorable Léonce Basile Ahossi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, la pratique de négociation financière pour porter une loi est une pratique bien présente au sein de l’hémicycle.

Réaction de l’He Basile Ahossi, suite à la réponse de Vlavonou

Selon l’ex-député de l’Union fait la Nation (UN) actuellement membre fondateur de “Les Démocrates”, que les députés soient payés pour voter des lois ou prendre position sur une question brûlante, est un secret de polichinelle.

A en croire le deuxième vice-président de “Les Démocrates”, à l’arrivée du président Talon, “la pratique s’est même institutionnalisée et a pris une forme conventionnelle”, indique-t-il.

Pour Léonce Basile Ahossi, si auparavant cela se limitait aux députés de la mouvance, aujourd’hui, cela serait étendu aux députés lambda, président de commission et président de groupe parlementaire avec des indices correspondants à leurs  attributions.

C’est le montant cumulé de cette manne de la corruption, a poursuivi l’ex-parlementaire, qui a fait s’écrier la présidente Rosine Vieyra Soglo qui s’est étonnée de la trop grande masse d’argent qui inondait le parlement. La suite, précise-t-il, tout le monde a suivi : son groupe parlementaire a volé en éclat, suivi de son parti. “Cela, tous les députés le savent, même ceux qui se cachent aujourd’hui le visage.”, clame l’acteur politique.

Tiando n’a pas échappé à la réponse de l’He Ahossi…

Même si l’ancien député reconnait que la corruption a cours au sein de l’hémicycle, selon lui, la Commission électorale nationale autonome (CENA) n’est pas aussi propre que cela.

Selon Basile Ahossi, Tiando sait que les députés sont corrompus mais pense que personne ne sait qu’il n’y a aucune différence entre son institution et le parlement.

Pour l’ancien député, il suffit que le président Tiando dise à l’opinion la main sur le cœur qu’il a fait une gestion sans souillures, et il lui sera rappelé les changements intervenus dans la structure qu’il préside après le passage de la commission de contrôle.

L’acteur politique conclut en affirmant que les deux présidents d’institution sont tous des disciples d’une même paroisse.

5 commentaires
  1. Noël Akpago dit

    Votre réaction n’étonne personne et n’a aucune crédibilité vous prenez votre revanche sur l’histoire, finalement vous auriez dû appeler votre parti “les démocrates aigris ” pour le distinguer du parti de Obama. Vous devez avoir honte il n’y a que cette législature qui vous a échappé après avoir passé 2 législatures et vous bombez le torse .

  2. Gloire dit

    frenchement entre nous qui ne sait pas que tout nos cadres politiques sont des corrompu.

  3. Fagnon jombo louis dit

    Si le parlement est devenu corrompu aujourd’hui c’est le régime en place ? Chef de l’état du Bénin, ouvre le jeu, le parlement est devenu le marché, qui dit aujourd’hui la vérité ?

  4. Fiiiiiiiii dit

    Blablabla. Ahossi apprête toi à regarder TALON rempiler en 2021. Bande de jaloux aveugles

  5. EFELDÉ dit

    Vérité millénaire et avérée de par le monde :

    *LES CHATS NE FONT PAS DES CHIOTS*

    CHAQUE PEUPLE A LE POUVOIR QU’IL MÉRITE.

    À PEUPLES DE VOLEURS, TRICHEURS ET HYPOCRITES, DIRIGEANTS GANGSTERS, CRUELS ET SANS PITIÉ !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.