@Google

“Cet espoir assassiné en 1987”, quand Roch Kaboré parle de Thomas Sankara

Pour le président Roch Kaboré, Thomas Sankara s’était inscrit dans une dynamique de développement endogène du Burkina Faso et de l’Afrique.

Le Burkina Faso commémore le 33e anniversaire de la disparition du président Thomas Sankara ce jeudi 15 octobre 2020. A cette occasion, l’actuel chef d’Etat du Burkina Faso, Roch Kaboré a fait savoir que Thomas Sankara est un “espoir assassiné en 1987″ et qui s’était inscrit au service du développement de son pays et de l’Afrique en général.

A lire Aussi: Primud 2020: Cynthia Sankara, Miss Burkina Faso 2018 s’affiche seins et jambes nus (photos)

“Ce 15 octobre 2020, nous commémorons le 33e anniversaire de la disparition du président Thomas Sankara, père de la Révolution burkinabè d’août 1983. Cet espoir assassiné en 1987, s’était inscrit dans une dynamique de développement endogène du Burkina Faso et de l’Afrique, porté par les Burkinabè et les Africains”, a martelé Roch Kaboré. “Nous avons le devoir de poursuivre cette dynamique, au bénéfice de notre peuple et des générations futures”, a-t-il insisté.

Né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou au Burkina Faso, Thomas Sankara est un homme d’État anti impérialiste, révolutionnaire, socialiste, panafricaniste et tiers-mondiste voltaïque, puis burkinabè, chef de l’État de la République de Haute-Volta rebaptisée Burkina Faso, de 1983 à 1987.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.