@Toronto Star

Caricature: «la liberté d’expression n’est pas sans limites», le PM canadien Justin Trudeau

Le Canada prend ses distances avec la position de la France en ce qui concerne la publication de caricatures de Mahomet. Le Premier ministre Justin Trudeau a plaidé pour un usage “prudent” de la liberté d’expression, selon AFP.

Alors qu’Emmanuel Macron soutient mordicus la publication de caricature du prophète Mahomet comme étant la manifestation de la liberté d’expression, le premier ministre canadien Justin Trudeau est resté prudent sur la question. Tout en défendant la liberté d’expression, Trudeau a tout de même mis l’accent sur le fait que cela n’était “pas sans limites” et ne devait pas “blesser de façon arbitraire et inutile” certaines communautés.

A lire aussi: «Les musulmans sont victimes du culte de la haine, habilités par les régimes coloniaux», l’Iran à Macron

Le premier ministre canadien a souligné que “nous allons toujours défendre la liberté d’expression” en réponse à une question sur le droit à caricaturer le prophète Mahomet, comme l’a fait le magazine Charlie Hebdo. Cependant, il a martelé que “la liberté d’expression n’est pas sans limites. Nous nous devons d’agir avec respect pour les autres et de chercher à ne pas blesser de façon arbitraire ou inutile ceux avec qui nous sommes en train de partager une société et une planète”. Trudeau ajoute qu’on “n’a pas le droit par exemple de crier au feu dans un cinéma bondé de monde, il y a toujours des limites”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.