Ivoire d'Eléphant @ WWF France

Burkina Faso: des braconniers mis aux arrêts risquent jusqu’à 5 ans de prison

Les deux braconniers arrêtés à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, risquent jusqu’à cinq (05) ans de prison.

La Direction des Opérations de la Direction Générale des Eaux et Forêts a mis la main sur deux présumés trafiquants qui tenaient par-devers eux, onze (11) défenses d’éléphants et deux (02) morceaux d’Ivoire d’une valeur d’environ 7 millions de FCFA, le vendredi 16 octobre 2020 à Ouagadougou. Cette saisie a fait l’objet d’un point de presse avec les hommes de médias ce vendredi 23 octobre 2020 dans les locaux du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique.

A lire Aussi: Burkina Faso: 7 cyber-escrocs dont deux béninois mis aux arrêts

Les personnes interpellées encourent une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans et une amende de 5 millions de FCFA. Le Directeur Général des Eaux et Forêts, Chef de Corps, tient à féliciter la Direction des Opérations pour le travail abattu et remercie la population pour leur collaboration. Il invite l’ensemble de la population à plus de collaboration pour la protection et la gestion de nos ressources naturelles au profit des générations présentes et futures.

1 commentaire
  1. EFELDÉ dit

    QUELLE INCOHÉRENCE !
    UN MORCEAU DE LA DÉFENSE D’ÉLÉPHANT EST VENDU 7.000.000 DE FRANCS.
    LE BRACONNIER EST CONDAMNÉ À PAYER 5.000.000 FRANCS.
    POURQUOI VOULEZ-VOUS QU’IL SOIT DISSUADÉ DE BRACONNER, DANS UN PAYS OÙ LE REVENU ANNUEL MOYEN EST D’ENVIRON 350.000 FRANCS?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.