Mahougnon KAKPO, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle © Présidence Bénin

Bénin: vers la fermeture des écoles privées pour châtiment corporel

Le ministre Mahougnon Kakpo a menacé, ce jeudi 15 octobre 2020, de fermer les établissements privés qui ne respectent pas l’interdiction du châtiment corporel en milieu scolaire.

En raison de la recrudescence constatée du châtiment corporel dans les collèges et lycées publics et privés malgré la note circulaire y afférente en date du 22 novembre 2018 et en violation du règlement intérieur des établissements, le Ministre des Enseignements Secondaires, Technique et de la Formation Professionnelle, le sieur Mahougnon Kakpo, a décidé de passer à l’offensive.

Dan son message, le ministre n’a pas été très tendre avec les responsables d’écoles privées qui ne respecteront pas sa mise en garde. “Quant aux établissements privés dans lesquels les prescriptions ci-dessus ne seraient pas respectées, l’autorisation d’ouverture desdits établissements sera retirée, sans autre forme de procès et les auteurs traduits devant les juridictions compétentes”.

Selon le ministre de tutelle, tout chef d’établissement public, qui se rendrait coupable de tels actes sur les apprenants en violation du règlement intérieur, sera purement et simplement relevé de ses fonctions et sera traduit devant la commission administrative paritaire pour faute grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.