Eric Houndété - Président du parti "Les Démocrates" Ph: L'Evenement Précis

Bénin – Présidentielle 2021: une délégation de “Les Démocrates” reçue par la présidente de la haute cour de justice

Les responsables de “Les Démocrates” étaient ce jeudi 22 Octobre 2020 au cabinet de la présidente de la haute cour de justice, Madame Cécile Marie José de DRAVO ZINZINDOHOUE.

Cette audience entre en ligne de compte de la prise de contact et d’échanges entamée par l’ex-vice-président de l’assemblée nationale, Eric Houndété, et ses compagnons politiques avec les institutions de la république.

A Lire aussi: Bénin: mouvement d;humeur des ;zém; à Parakou, suite au décès de l;un des leurs

Ainsi, après le président de la cour suprême, Ousmane Batoko, et celui de la cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou, une délégation de “Les Démocrates” a échangé ce jour avec le premier juge de la haute cour de justice.

Comme au niveau des autres institutions, les échanges ont tourné autour des difficultés rencontrées par le parti au ministère de l’intérieur et de la sécurité publique et les conditions d’organisation de la présidentielle de 2021.

La question qui fâche, celle relative au parrainage, n’a pas été occultée par le président Eric Houndété lors des échanges.

La délégation s’est retirée après les assurances de la présidente de la haute cour de justice, Cécile Marie José de DRAVO ZINZINDOHOUE, qui n’a pas manqué de prodiguer quelques conseils à ses hôtes.

Les exigences de “Les Démocrates” pour une élection sans contestations

Après son absence aux élections législatives et communales, l’opposition est déterminée à être au rendez-vous de la présidentielle de 2021. C’est dans cette perspective que “Les Démocrates” a entamé ce périple auprès des institutions.

Pour Eric Houndété et ses amis politiques, l’opposition participera à la présidentielle de 2021, contrairement aux rêves que nourrissent certains acteurs politique.

Lors d’une rentrée politique effectuée ce mardi, le parti a fait des exigences afin que sa participation à la compétition électorale de 2021 soit effective.

La première exigence de cette formation politique est liée à la liste électorale. Pour s’assurer de sa fiabilité, Eric Houndété et ses compagnons politiques entendent participer à l’audit de la liste.

Le parti exige ensuite sa présence dans tous les démembrements de la commission électorale nationale autonome (CENA) afin de contrôler l’ensemble du processus électoral.

Enfin, les responsables de “Les Démocrates” exigent l’annulation du parrainage qui selon eux est une fraude à la loi.

1 commentaire
  1. Noël Akpago dit

    Il leur reste une institution importante à visiter mais malheureusement dirigée par l’homme à abattre. Comment feront ils? Ils se comportent comme des novices en politique, vous étiez assis au parlement sans faire porter votre voix parce que minoritaire vous devriez vous plier en attendant de devenir majoritaire mais rien à faire il faut forcer le passage. Qui va vous laisser faire dans un état de droit ? La gouvernance de la majorité pour le bonheur de tous est la règle en démocratie. Préparez vous pour prendre d’abord le parlement en 2023 avec au moins 19 députés pour avoir votre parrainage à la présidentielle de 2026. J’ai bien dit 19 au lieu de 16 aujourd’hui. Il aura 107 députés ou 109 plus 77 maires soient 184 ou 186 parrains dont il faudrait 10%. CQFD

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.