gaetane
Marche des femmes des marchés Ph: HS

Bénin: la marche des femmes, une réalité depuis ce matin

Annoncée et autorisée par les autorités de la ville de Cotonou, la marche des femmes des marchés publics est actuellement en cours à Cotonou.

Les femmes des marchés publics de Cotonou battent depuis ce matin le macadam pour réclamer le respect des droits civils et des libertés publiques pour tous.

A Lire aussi: Bénin: les OSC mécontentes de la souffrance, au parlement, du projet de loi portant loi organique de la Cour des comptes

Organisée dans le respect des gestes barrières contre la propagation de la Covid19, la marche de nos femmes des marchés publics a pour point de chute la préfecture de Cotonou.

Selon l’itinéraire communiqué par les organisateurs, les femmes prendront le départ à l’espace vide en face du siège de la Société de gestion des marchés autonomes (SOGEMA), passeront par le carrefour du feu tricolore Saint Michel, prendront la direction de l’avenue Steinmetz, passeront par le carrefour de l’Eglise Notre Dame avant de rallier la préfecture où elles délivreront leur message.

Une marche autorisée à titre exceptionnel

D’abord autorisée par la préfecture de Cotonou mais refusée par le maire du conseil municipal de la ville vitrine, Luc Atrokpo a fini par autoriser à titre exceptionnel la tenue de cette marche.

En effet, après la prise d’un arrêté municipal interdisant tout rassemblement et toute manifestation festive, revendicative et politique, jusqu’à nouvel ordre dans la ville de Cotonou, Luc Atrokpo s’est rétracté ensuite en apportant une modification à l’arrêté.

Est levée à titre exceptionnel, au profit du Mouvement des Femmes Béninoises pour la Paix qui projette organiser des manifestations le samedi 31 octobre 2020 de 09 heures à 12 heures, la mesure d’interdiction provisoire de tout rassemblement et de toutes manifestations publiques sur toute l’étendue du territoire de la Commune de Cotonou.“, peut-on lire dans la note rectificative.

La marche d’aujourd’hui Samedi 31 Octobre 2020 n’est donc plus frappée d’interdiction, et les manifestants pourront extérioriser à travers ce mouvement d’humeur leur mécontentement de la gestion sous le régime de la rupture.

1 commentaire
  1. Hounsounnou bruno dit

    C’est très bon que ses marchés des femmes ont n’a car les faire ce qu’elles les bésoins nous tous ont n’est des béninoises et ont na nos droits et dévoirs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.