Colère - Grève - Société Ph: BWT

Bénin – Education: la rentrée en difficulté, les “préinsérés” menacent de déposer la craie

Alors qu’ils sont conviés dans les antennes départementales de l’agence nationale pour l’emploi (ANPE) pour les formalités de prise de service, les aspirants à la fonction enseignante menacent de déposer la craie.

La rencontre initiée par le chef de l’Etat, le président Patrice Talon, avec les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales et les représentants des pré-insérés n’ont pas porté de fruits.

A Lire aussi: Bénin: lettre ouverte des aspirants omis au Ministre d’Etat, Bio Tchané

En effet, les échanges, loin d’apaiser les tensions, semblent les raviver davantage. A travers une motion publiée jeudi 22 octobre 2020, les aspirants à la fonction enseignante, réunis au sein de l’union des préinsérés pour la sauvegarde de l’école du Bénin, ont décidé de déposer la craie en attendant que leur situation soit revue.

Dans la motion adressée au ministre de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Monsieur Kakpo Mahougnon, les aspirants au métier d’enseignant ont rappelé leurs différentes revendications et décidé de déposer la craie jusqu’à la totale satisfaction. Lire ci-dessous le contenu de leur motion.

Motion de protestation de l’Union des Présinsérés pour la Sauvegarde de l’école du Bénin

Considérant la liberté de s’associer;

Considérant l’état de droit dans lequel nous sommes;

Considérant l’arrêté N° 069 du 27 Novembre 2019 fixant la charge horaire hebdomadaire des professeurs des enseignements secondaire général, technique et de la formation professionnelle;

Considérant les conclusions issues de la rencontre entre les centrales syndicales et le gouvernement le 8 octobre 2020;

Considérant la cherté de la vie;

Considérant le caractère très difficile de l’enseignement dans les classes;

Considérant la disponibilité dans la base de données des enseignants qualifiés;

Nous, Union des Prés-insérés pour la Sauvegarde de l’Ecole du Bénin, demandons :

1- Le maintien en poste de tous les pré-insérés admis dans la base de données et ayant servi l’année dernière à leurs postes respectifs.

2- Le redéploiement de tous les pré-insérés nouvellement admis dans la base de données.

3- Le retour au quotas horaire normal fixé par l’arrêté N° 069.

4- L’annulation pure et simple du contrat en cours de signature

5- Étendre la durée du contrat à 12 mois sur 12.

Cette motion prend effet dès ce jour Jeudi 22 octobre 2020 et prendra fin après la satisfaction de nos revendications.

À cet effet, en attendant la satisfaction totale de nos revendications, nous PRÉ-INSÉRÉS déposons la craie à partir de ce jour sur toute l’étendue du territoire national jusqu’à nouvel ordre.

En tout état de cause, nous tenons responsable le gouvernement, des déconvenues qui découleraient de cet état de chose.

Fait à Cotonou, le 22 octobre 2020

Pour UP-SEB

Le représentant Julien Kandé KANSOU

4 commentaires
  1. claude dit

    vous n’êtes meme pas employés et vous faites chantage sans lien avec celui que vous menacez. vous n’etes meme pas intelligents et celui qui vous instrumentalisent ne vous fait pas de bien

  2. Casdo dit

    Vous serez remplacés purement et simplement.

  3. SOUF dit

    Ces derniers seront à nouveau remplacés!!

  4. Souf dit

    Ces derniers seront remplacés à nouveau !!!!????

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.