gaetane
Fikiira, membre du trio Apouké

Bénin : ce jour où le chanteur Fikiira a rencontré Jésus

Au cœur d’une polémique depuis qu’il a réduit à néant, l’existence de Jésus, Fikiira est revenu à la charge. Cette fois-ci, le chanteur béninois a raconté une anecdote sur sa rencontre avec Jésus qu’il semble désormais renier.

Fikiira trouve que Jésus ne fait rien et n’est qu’un canular, mais il l’avait déjà reçu dans sa vie d’avant. Loin de vouloir écorcher des raisons de religion, l’artiste entend clarifier ses prises de position pour avoir exprimé le résultat d’une expérience de près de 23 ans.

Pour lui, tenter de lui interdire de dire que Jesus_ne_sauve_pas, pourrait pousser des proches à l’agression physique. “Ce qui peut effacer le respect peut bien pousser à se casser la gueule”, dit-il.

Il y a 23 ans, “j’ai été conquis par la croyance chrétienne”, a confié l’artiste, membre du trio Apouké. “Un ami congolais m’a offert un LS et j’en fus tombé amoureux. Sans savoir que je serais, un jour, la sanctification du blasphème, j’ai prêché dans les rues un bon petit moment. Ma bible ne m’a quitté que 10 ans après, même si mon ministère n’a pas dépassé 2 ans”, dit-il.

La rencontre de Fikiira avec Jésus…

D’après Fikiira, ses difficultés ont commencé en 2005 et il a décidé de quitter Parakou pour Cotonou, précisément dans le quartier Zongo, après avoir séjourné à Tranza. “C’est donc à Zongo que j’aurais pu dire que j’ai eu ma rencontre avec Jésus”, a-t-il raconté.

“J’étais seul au salon face à la porte d’une des chambres. Je contemplais le vide et dedans est apparue une lumière. Dans la lumière, je vis un homme blanc de blanc vêtu. Je ne m’étais pas vite rendu compte de la communication que j’allais avoir. Après près de cinq minutes de silence, je pouvais entrer dans cette conversation.

Jésus : Abdoul, viens à moi. Par ta main, je veux délivrer de nombreuses âmes. C’est bien moi qui t’ai fait venir ici. Je t’ai protégé de l’ennemi.

Moi : Que dois-je faire?

Vas à Sekandji. Je t’indiquerai un lieu où tu vas inviter les gens à t’écouter. A cet endroit, tu vas prier en imposant ta main à ceux qui le voudront. Mais j’agirai et ils seront délivrés. Je te laisse. Pose-moi n’importe quelle question en m’invoquant. Je te répondrai en songe.

Fikiira

A l’en croire, des jours après, il avait le plan de sa nouvelle mission claire dans sa tête, et pour sa sécurité, il a pensé qu’il commencera son œuvre au sein d’une église avant de s’établir. “Mais je n’ai rien fait de tout ça. Pourquoi ? J’ai décidé de ne pas croire à une révélation mais à de la visualisation. J’avais décidé de croire que ce sont mes nombreuses réflexions sujettes à tout ce que nous traversions qui me ramenaient un plan de relance de mes activités”, a-t-il expliqué.

Fikiira estime qu’il était devenu chrétien avec ce témoignage, et qu’il réalisait des miracles, soit par la force émotionnelle de son discours, soit par des entités qui l’accompagneraient, le commun du mortel lui aurait coller une étiquette: “Un ancien porte-parole de Mami Wata au service de Jésus pour délivrer les personnes possédées comme il l’avait été”.

C’est pourquoi, plutôt que de saisir cette opportunité, il a décidé de se rendre au Burkina où il a fait un peu de télé et rencontré le message raëlien.

1 commentaire
  1. KONGA dit

    Votre commentaire JE VEU AVOIR DE L,ARGENT

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.