Logo du PRD, Parti du Renouveau Démocratique

“Aujourd’hui, des partis politiques comme le PRD n’existent que de nom “, Dr Yèkini Ibrahim

Absent à l’assemblée nationale et éjecté de toutes les communes qu’il contrôlait, le Parti du renouveau démocratique (PRD) n’existe plus que de nom, selon Dr Yèkini Ibrahim, et est appelé à disparaître.

La descente aux enfers entamée par le Parti du renouveau démocratique de Me Adrien Houngbédji lors des législatives de 2019 n’est pas circonstancielle.

A Lire aussi: Bénin; appartenance du PRD à la mouvance: ;Houngbédji reste un infiltré”, Mathieu Avlessi

Selon un ancien membre influent de cette formation politique, reconverti dans le parti Bloc Républicain, le désormais “ex-parti fétiche” du département de l’Ouémé serait une coquille vide appelée à mourir de sa plus belle mort.

En effet, dans un entretien accordé au quotidien Fraternité, Dr Yèkini Ibrahim entrevoit une fin tragique à ce parti politique qui, jusqu’à l’avènement du régime de la rupture, était l’une des plus grandes formations politiques du pays.

Pour lui, le Bloc Républicain, contrairement aux partis politiques comme le PRD, va se renforcer davantage au fil des ans pour devenir un parti incontournable.

” Aujourd’hui, des partis politiques comme le PRD n’existent que de nom. Les militants de ces partis finiront tous par adhérer à l’un des deux partis politiques présents au parlement”

Dr Yèkini Ibrahim

Pour cet ancien cadre du PRD de Me Adrien Houngbédji, le déclin du parti a commencé en 2016, quand aucun candidat n’a été présenté à l’interne.

La preuve, selon lui, que le PRD est désormais un parti politique anémié, c’est que de grands leaders politiques de l’Union Progressiste sont issus du parti arc-en-ciel pour le baobab et sont partis avec leurs bases vers leur nouveau parti.

A en croire Dr Yèkini Ibrahim, le parti de Me Adrien Houngbédji risque le déluge au lendemain de l’élection présidentielle de 2021. La cause, selon lui, ceux qui sont encore du parti ont cru qu’ils pouvaient relever un défi au cours des communales passées, mais malheureusement pour eux…

Après la présidentielle de 2021, Dr Yèkini Ibrahim doute que le reste des militants puisse encore avoir la patience pour une hypothétique remontada.

1 commentaire
  1. Yaou1971 dit

    Il parle comme s’il était Dieu. Il connait et sait lire l’avenir. Tout simplement parce qu’il estime qu’il est du meilleur côté. Mais c’est sans compter avec le maitre du monde. L’homme propose mais c’est Dieu qui dispose.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.