gaetane
Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire Capture d'écran @Youtube

Alassane Ouattara à Bédié et Affi N’Guessan: “La désobéissance civile (…) est un acte criminel”

Le président Alassane Ouattara a invité ce samedi, l’opposition ivoirienne à mettre un terme à son appel à la désobéissance civile.

Depuis plus de deux semaines, l’opposition ivoirienne a lancé la phase active de son appel à la désobéissance civile: le boycott actif de la présidentielle de ce samedi 31 octobre 2020. Pour le président Alassane Ouattara, cet appel à la désobéissance civile est un acte criminel. Il invite donc les auteurs à mettre fin à cette “pagaille”.

A lire Aussi: Présidentielle en Côte d’Ivoire: “Je viens de voter et je suis heureux”, Alassane Ouattara

“Je demande à ceux-là qui ont lancé le mot d’ordre de la désobéissance civile qui a fait des morts, d’arrêter. C’est un acte criminel”, a déclaré Alassane Ouattara après avoir voté ce samedi à Cocody. “Je demande aux jeunes de ne pas se laisser manipuler. Ils verront que si je suis élu, mon programme est basé sur l’emploi des jeunes. C’est de leur avenir qu’il s’agit. La Côte d’Ivoire est un grand pays, nous continuerons notre marche vers la paix”, dit-il.

“Actes de violences”

Vendredi, plusieurs actes de violence ont été enregistrés dans plusieurs villes de la Côte d’ivoire. Ce samedi, des incidents ont été rapportés à Abidjan, notamment dans les quartiers de Riviera M’Badon, Aboboté ou encore Anono, des manifestants ont tenté de barrer des routes avant d’être dispersés par les forces de l’ordre.

A lire Aussi: Présidentielle en Côte d’Ivoire: plusieurs incidents rapportés ce samedi 31 octobre 2020

À Abengourou, dans l’est du pays, des manifestants ont tenté d’incendier le commissariat, mais le feu a été rapidement contenu. Et dans les villages environnants de Bebou, Nbasso et Eliassou, des individus s’en sont pris au matériel électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.