Vietnam-Préservatifs @ Ouest France

Vietnam: des préservatifs usagés lavés, séchés et revendus

La police vietnamienne a confisqué environ 345.000 préservatifs usagés qui avaient été nettoyés pour être revendus en tant que nouveaux, rapporte l’agence Reuters.

Samedi 19 septembre 2020, la police vietnamienne a découvert une usine de recyclage de préservatifs usagés dans la province de Binh Duong. Sur les images diffusées par la télévision nationale “Vietnam Television” (VTV) cette semaine, on voit des dizaines de grands sacs contenant des contraceptifs usagés dispersés sur le sol d’un entrepôt dans la province méridionale de Binh Duong.

A lire Aussi : En 2 mois, la Covid-19 a fait plus de morts aux USA que la guerre du Vietnam en 20 ans

La police a déclaré que les sacs pesaient plus de 360 kilogrammes, ce qui équivaut à 345.000 préservatifs. Selon la presse locale, les préservatifs étaient en train d’être reconditionnés et prêts à être revendus sur le marché.

Le propriétaire de l’entrepôt a déclaré avoir reçu “une contribution mensuelle de préservatifs usagés d’une personne inconnue”. Une femme arrêtée pendant l’opération policière a déclaré à la police que les préservatifs utilisés étaient “trempés dans de l’eau bouillante, puis séchés et remodelés sur un phallus en bois avant d’être reconditionnés et revendus”.

A lire Aussi : Sénégal – Lutte contre le Sida: plus de 17 millions de préservatifs distribués en 2019

“Des préservatifs particulièrement dangereux”

Ces préservatifs sont considérés comme particulièrement dangereux. Leur réutilisation comporte un risque de MST et de grossesses non souhaitées. Malheureusement, des milliers d’exemplaires ont déjà été réutilisés par des acheteurs, qui ne se sont aperçus de rien.

La femme arrêtée par la police au cours de ses enquêtes, a déclaré qu’elle avait reçu 0,17 dollar pour chaque kilogramme de préservatifs recyclés qu’elle fournissait.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.