[email protected]

Un responsable sud-coréen tué et brûlé par des soldats de Corée du Nord (Séoul)

Selon des informations confirmées par Séoul jeudi, un responsable sud-coréen porté disparu en mer cette semaine, a été tué par des soldats nord-coréens qui ont brulé son corps.

La révélation a mis en colère la Corée du Sud qui a exigé que les responsables de l’assassinat de leur responsable soient punis. Selon le site Vice, le général Ahn Young-ho, qui est en charge des opérations pour les chefs d’Etat-major interarmés de la Corée du Sud, a fermement condamné «L’acte scandaleux» de la Corée du Nord. “Nous avertissons sévèrement le Nord que toutes les responsabilités en incombent”, a déclaré le général en chef.

Selon Séoul cité par Vice, l’homme de 47 ans travaillait pour le ministère des Affaires maritimes et de la Pêche et a été vu pour la dernière fois lundi à bord d’un bateau avec d’autres responsables autour de l’île de Yeonpyeong, à l’ouest de la ville sud-coréenne d’Incheon. Il était recherché après avoir mystérieusement disparu du bateau, ont annoncé mercredi les autorités. Seules ses chaussures ont été trouvées lors d’une recherche.

Une hypothèse de ce qui s’est passé

La Corée du Sud a dépêché une vingtaine de navires de guerre et d’avions pour tenter de le retrouver. Ils croient maintenant qu’il essayait de faire défection et flottait dans un gilet de sauvetage lorsqu’il a été trouvé par des soldats nord-coréens, qui ont mis des masques à gaz et l’ont interrogé avant d’ouvrir le feu. Après la fusillade, les soldats auraient brûlé son corps, peut-être par peur d’avoir le COVID-19.

On ne sait pas comment la Corée du Sud est parvenue à la conclusion de ce qui est arrivé au fonctionnaire, bien qu’ils aient cité une analyse des renseignements. Son frère a également contesté le récit de la Corée du Sud dans une interview avec Yonhap News TV, affirmant qu’il n’avait aucune raison de vouloir faire défection.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.