Drapeau de l'Union [email protected]édia

Transition au Mali: l’Union Africaine se range derrière la CEDEAO

Tout comme la CEDEAO, l’Union Africaine exige une « transition rapide menée par un civil » au Mali et un « retour à l’ordre constitutionnel ».

En visioconférence, le Conseil paix et sécurité de l’Union africaine a discuté une nouvelle fois de la crise multiforme malienne. Des conclusions issues de ce webinaire, on retient que l’organisation intergouvernementale d’États africains, ne compte pas bouger d’un iota en ce qui concerne sa position.

A lire Aussi : Mali: un mois après le coup d’Etat, que deviennent Boubou Cissé et les autres prisonniers

Tout comme la CEDEAO, elle exige une transition rapide avec à la tête un civil. Il faut qu’il y ait une « transition rapide menée par un civil » au Mali et un « retour à l’ordre constitutionnel », a déclaré le président du Conseil paix et sécurité de l’Union africaine, Ismaël Chergui. Pour l’heure, l’Union Africaine n’a pas encore décidé de ce qu’elle ferait si les militaires au pouvoir ne respectent pas sa décision. Mais la CEDEAO, elle, menace d’imposer un “embargo total “ au Mali.

Jeudi, la junte a clairement signifié son désaccord à un éventuel “embargo total“. Toutefois, elle précise que toutes les options sont sur la table, y compris les propositions de la CEDEAO. Mais elle a pour obligation de se décider au plus tard mardi prochain, le nouveau délai fixé par la CEDEAO.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.