Premier ministre de la Grèce Kyriakos Mitsotakis et le président turc Erdogan @ Neos Kosmos

Tension en méditerranée: à l’ONU, la Grèce invite Erdogan au dialogue

Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a invité le président turc, Recep Tayyip Erdogan au dialogue, dans son discours à l’occasion de la 75e session de l’Assemble Générale des Nations Unies.

« Je refuse de croire que le partenariat entre proches voisins ne soit pas possible », a déclaré le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis dans sa vidéo publiée à l’occasion de la 75e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. « Alors rencontrons-nous, parlons-nous, et cherchons une solution acceptable par tous. Donnons une chance à la diplomatie », lance-t-il au président turc Recep Tayyip Erdogan.

A lire Aussi : Tension en Méditerranée : Emmanuel Macron appelle l’UE à sanctionner la Turquie

« Si après tout ça nous ne parvenons pas à nous entendre, alors nous devrions nous en remettre à la sagesse de la Cour internationale de La Haye », ajoute-il. Pour rappel, le président Erdogan avait lui aussi, invité la Grèce à un « dialogue sincère fondé sur le droit international », afin de trouver une issue favorable et pacifique, à la crise qui s’enlise en méditerranée. Très intransigeant sur ses positions, Erdogan, a mis en garde contre tout « diktat, harcèlement ou attaque » qui prendrait pour cible, la Turquie.

Depuis peu, la Turquie et la Grèce se disputent le partage des eaux mais aussi, et surtout, la recherche d’hydrocarbures. Les deux pays voisins, s’activent militairement pour entrer en guerre. Dans ce climat de tensions électriques, la Grèce bénéficie du soutien de la France, de l’Italie ou encore de la Chypre qui sont prêtes, à une intervention militaire face à Ankara, qui se montre de plus en plus intrépide.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.