Tanière des Ecureuils : Une double occasion pour Mattéo Ahlinvi

Le sélectionneur béninois, Michel Dussuyer, a convoqué pour la toute première fois, le jeune milieu polyvalent de Nîmes Olympique, Mattéo Ahlinvi. Ceci, dans le cadre du match amical contre le Gabon à Lisbonne au Portugal, le 11 octobre 2020. Un nom qui n’est pas si étrange au public, en raison du passage de son grand frère, Joris Ahlinvi, en sélection sous l’ère Tchomogo.

Mattéo Ahlinvi (21 ans) est né le 2 juillet 1999 à Arcachon en France. Il est un footballeur franco-béninois qui joue comme milieu de terrain pour Nîmes Olympique (Ligue 1). Son grand frère, Joris Ahlinvi (25 ans), a été convoqué à plusieurs reprises en équipe fanion par Tchomogo, sans entrer en jeu.

Espoir des Crocodiles de Nîmes Mattéo a signé son premier contrat professionnel avec le club nîmois en juin 2020. Alors qu’en avril 2019 dès son avènement, il a évolué avec l’équipe B (N3) avec laquelle il compte 18 matches. Il a vite gravi les échelons. Pur gaucher, le jeune milieu défensif (1m83) peut aussi dépanner au poste de latéral gauche. Une bonne pioche pour Dussuyer qui avait besoin de concurrence à ce poste. En sélection depuis quelques années, seuls Kiki et Imorou jouaient à ce poste. Le premier est sans club, ce qui justifie son absence sur la liste de 23. Le second, fort de son expérience (32 ans), malgré son choix de descendre en amateur, reste un bon sapeur pompier pour le technicien français. Il évolue avec Thonon Évian Grand Genève FC promu en N3.

Mattéo a connu l’équipe de France U19 


Dans une interview avec Beninfootball, le jeune espoir béninois qui a bien joué une rencontre avec l’équipe de France U19 n’a malheureusement pas eu la chance de participer aux JA en Côte d’Ivoire. “J’ai été convoqué par l’équipe de la France des U19 pour participer aux jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire. Mais mon club n’a pas voulu me libérer souhaitant que je finisse la préparation d’avant-saison. Mon choix n’est pas encore fait. J’espère quand même être rappelé très vite pour engranger de l’expérience. Mais si je suis amené à être appelé en équipe du Bénin, ce serait un honneur de défendre mes origines. Pour le moment, je laisse le temps au temps.”, avait-il confié au média. Et voilà l’occasion qui s’offre à lui.

Une double occasion à saisir pour Mattéo


Contrairement à Joris, Mattéo a une double chance à saisir avec les Ecu. Primo, les Écureuils ont besoin d’un latéral gauche. C’est un poste auquel il a déjà évolué durant et après sa formation. Secondo, il peut, grâce à sa conduite de balle et son sens de relance, faire un bon duo avec Sessi. Lancé en Ligue 1, le 18 septembre à l’occasion de la J-4 contre Lyon (0-0), le jeune Mattéo en 32 minutes a prouvé qu’il en avait dans les orteils. Nîmes en a fait un projet futur, puisque le jeune, sur cinq journées, a été déjà deux fois sur le banc en Ligue 1. Il a aussi joué un match avec l’équipe réserve en N3 cette saison. 

Pensez-vous que Mattéo va relever ce défi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.