Sidiki Diabaté @ FB

Sidiki Diabaté brise le silence depuis la prison: ses excuses envers Mamasita et ses fans

Le chanteur Sidiko Diabaté a été placé sous mandat de dépôt le jeudi 24 septembre 2020 dans l’affaire de violences conjugales sur son ex-compagne, Mamasita. Le chanteur malien s’est prononcé sur les faits qui lui sont reprochés ce dimanche 27 septembre 2020.

C’est depuis la prison centrale de Bamako que le chanteur malien Sidiki Diabaté s’est prononcé ce dimanche. “Je vous présente mes excuses pour ceux qui ont été blessés par les événements récents. La situation n’est pas facile ici mais je tiens”, a introduit Sidiki Diabaté.

Dans son message rendu public par le tribunal des artistes, Sidiki Diabaté indique que seul Dieu pourra le blanchir. Il invite ses fans et proches à cultiver la paix et l’amour autour de son ex Mamasita. “Et je demande à tous mes fans de ne ressentir aucune haine, aucun mal contre Mamasita”, dit-il.

A en croire Sidiki Diabaté, en temps normal, son ex compagne ne souhaiterait jamais lui faire du mal. “En 7ans de relations, nous avons partagé les meilleurs moments et aussi des dures périodes. Elle a été manipulée car la femme est fragile, montée contre moi pour me nuire et briser ma carrière”, va-t-il dénoncer.

“J’ai toujours été un artiste qui prône le pardon, l’amour et la paix autour de moi alors je ne veux qu’aucun mal soit fait à Mamasita à cause de moi. Je m’en sortirai, j’ai confiance en la justice, j’ai confiance aux bénédictions de mes parents et de mes fans. Je reste toujours le Vladimir Poutine de la musique. Je vous aime tous. SIDIKI Toumani Diabaté depuis ma cellule de la maison centrale d’arrêt”.

Sidiki Diabaté, depuis la prison.

Retour sur les faits…

Le vendredi 18 septembre 2020, Mamasita a déposé une plainte contre Sidiki Diabaté pour violences conjugales et séquestration. Ceci fait suite à la publication des images dévoilant les violences qu’elle a subies de la part de l’artiste.

Le lundi 21 septembre 2020, le chanteur malien a été arrêté par la brigade d’investigation criminelle et placé en garde à vue. Trois jours plus, soit le jeudi 24 septembre 2020, il sera placé sous mandat de dépôt et transféré à la prison centrale de Bamako.

En raison de ces accusations de violences conjugales et de séquestration sur sa compagne, Sidiki Diabaté a été retiré des nominés de l’édition 2020 des Afrimma 2020 et des Primuds.

1 commentaire
  1. DOSSOU dit

    Triste…Il délire. A t il violenté sa compagne, oui ou non? Comment peut il dire que sa compagne a été montée contre lui?

    La sanction soit être sans appel. Quand les enfants sont motivés par la société pour qu’ils réussissent, ils deviennent des délinquants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.