Neymar vs Alvaro Gonzalez @ PSG Talk

PSG-OM : Alvaro Gonzalez a bel et bien traité Neymar de «merde de singe»

Selon divers spécialistes en lecture labiale, il ne fait aucun doute que Alvaro Gonzalez s’est rendu coupable d’insulte raciste à l’encontre de Neymar. « Il n’y a aucun doute, le message est clair », confirme Francisco Miguel Mendoza Vela.

Le match PSG-OM est terminé depuis une semaine, mais le débat s’éternise concernant les accusations de Neymar, la star brésilienne ayant affirmé qu’Alvaro Gonzalez avait proféré des propos racistes à son encontre. Alors que le dossier a été placé en instruction par la commission de discipline, plusieurs spécialistes affirment que Neymar a bel et bien fait l’objet d’une insulte raciste par Alvaro Gonzalez lors de PSG-OM.

« Il n’y a aucun doute, le message est clair »

Selon nos confrères du Parisien ce lundi 21 septembre, il ne fait plus de doute : le défenseur de l’OM a bien traité Neymar de « merde de singe » (« mono de mierda », en espagnol) lors du Classique houleux remporté par les Marseillais au Parc des Princes le 14 septembre dernier. Invité par le Parisien, Francisco Miguel Mendoza Vela, spécialisé dans la lecture labiale s’est prononcé sur les images.

« Il n’y a aucun doute, le message est clair », assure l’expert au centre d’attention personnalisée en psychologie et en éducation (Cappe) de Madrid, Francisco Miguel Mendoza Vela. Pour le spécialiste espagnol, Alvaro Gonzalez a bien prononcé ces mots interdits, à la vue des images fournies par la chaîne Téléfoot. Ce sont ces propos condamnables qui ont poussé Neymar à se plaindre à plusieurs reprises de racisme auprès des arbitres de la rencontre.

Un peu plus tôt, ce dimanche, l’émission « Esporte Espetacular » diffusée sur TV Globo s’est chargée de lever le voile sur les propos racistes qu’Alvaro Gonzalez était accusé d’avoir tenus. Sur le plateau, trois professionnels spécialisés dans la lecture labiale ont analysé les images.

Luis Felipe Ramos, membre de l’Association des sourds de Rio de Janeiro, Felipe Oliver et Mikel Vidal, traducteurs travaillant notamment pour l’Institut national d’éducation des sourds, en sont tous arrivés à la même conclusion : le défenseur marseillais a bel et bien prononcé les mots « merde de singe. » Ces informations pourraient causer beaucoup de tort à la fois au défenseur espagnol mais aussi à l’Olympique de Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.