Buhari et Trump @ Intellivoire

“Pourquoi tu tues des chrétiens ?”, la question inattendue de Donald Trump à Muhammadu Buhari

Mardi, le président nigérian, Muhammadu Buhari, s’est exprimé sur les conflits entre éleveurs et agriculteurs, mais aussi et surtout comment le président américain, Donald Trump, lui a demandé pourquoi il persécutait les chrétiens, entre autres.

Dans son discours lors de la deuxième journée de la retraite d’un an pour les ministres et les hauts fonctionnaires du gouvernement, le chef de l’Etat du Nigéria, Muhammadu Buhari, a passé aux cribles certains sujets d’intérêt national, dont les conflits répétés entre éleveurs et agriculteurs. Ce fut également une occasion pour l’autorité fédérale d’évoquer les idées fausses qu’ont certaines personnalités sur l’état de la nation nigériane.

A lire Aussi: Nigeria : vives critiques après le mariage de la fille du Président, des sanctions réclamées pour les Buhari

Dans son discours, Muhammadu Buhari a dit s’être retrouvé dans une situation où il avait dû expliquer certaines choses au président, Donald Trump, qui avait eu l’impression que le gouvernement nigérian utilisait la crise comme un prétexte pour persécuter les chrétiens. Le président des États-Unis m’a invité et “quand j’étais dans son bureau, seulement lui et moi-même, il m’a regardé en face et m’a dit pourquoi tu tues des chrétiens, si c’était toi, je me demande comment tu vas réagir. J’espère que ce que je ressentais à l’intérieur ne m’a pas trahi devant lui, alors je l’ai compris”, révèle Buhari.

Il dit avoir expliqué à Donald Trump que le problème entre les éleveurs de bétail et les agriculteurs stagnants, est plus âgé que eux deux; et c’est l’une des conséquences du changement climatique avec la croissance démographique et l’incompréhension de la culture des éleveurs de bétail. «Alors j’ai essayé et lui ai expliqué que cela n’avait rien à voir avec l’appartenance ethnique ou la religion. C’est une question culturelle », a déclaré le chef de l’Etat qui a également abordé ses promesses fondamentales lorsqu’il prenait le pouvoir, à savoir: la sécurité, l’économie et la lutte contre la corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus